DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lima : les vautours nommés auxiliaires à l'environnement

science

Lima : les vautours nommés auxiliaires à l'environnement

En partenariat avec

Désormais les habitants de Lima seraient bien inspirés de suivre les règles à l’heure de sortir leurs poubelles. Des vautours ont été équipés de traqueurs et de caméras pour contrôler les décharges illégales.

Alfredo Correa, dresseur : “Il y a 10 vautours qui volent avec des émetteurs, des GPS. Il y a aussi un groupe un peu plus important je crois une vingtaine qui volent aussi mais seulement avec une bague à la patte, sans GPS. Le projet doit durer deux ans.”

Les vautours sont de fait les oiseaux idéaux pour mener à bien cette tache. Aucune préparation ni entrainement spécifique n’a été nécessaire pour les conduire sur les décharges. Lima en compte quatre légales et de nombreuses autres sauvages.

Javier Hernández travaille à la gestion des déchets de la ville : “Il y a à peu près 10 millions d’habitants à Lima, et chaque personne produit 610 grammes de déchets chaque jour. Si on multiplie tout ça cela cela fait 6000 tonnes par jour à Lima. 96% est collecté et va dans des décharges mais il y a toujours 4% qui restent.”

L’initiative a été appuyée par une campagne de communication. Il faut en effet redorer le blason quelque peu terni d’un animal peu apprécié…

Alfredo Correa : “La plupart des gens a d’abord vu tout cela d’une manière très négative, parce que les vautours sont souvent associés à la mort et à des choses négatives. Ils ne comprennent pas qu’ils jouent un rôle très important dans la nature. Et particulièrement à Lima où ils nous aident beaucoup à contrôler un peu de ce grand volume de déchets que l’on rejette.”

D’autres villes péruviennes comme Arequípa et Huaral ont elles aussi exprimé le souhait de s’adjoindre les services de ces nouveaux adjoints à l’environnement…

Prochain article