DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Recrudescence de cas mortels de grippe porcine en Europe


monde

Recrudescence de cas mortels de grippe porcine en Europe

Les autorités sanitaires minimisent les craintes d’une nouvelle épidémie, pourtant, le “virus H1N1 de la grippe porcine”:
https://twitter.com/live_h1n1 a déjà tué plus d’une vingtaine de personnes en Europe. Dix-huit décès ont été recensés en Arménie ces deux derniers mois et trois dans l’ouest de la Géorgie depuis le début de l’année. Dans ces deux pays, les médecins affirment que les patients ont été pris en charge trop tard et qu’ils sont morts à la suite de complications.

*Situation préoccupante*

L’Ukraine lutte également contre une épidémie de grippe porcine. Au moins 51 personnes sont mortes après avoir contracté le virus H1N1. Selon les autorités ukrainiennes, la situation est plus préoccupante dans l’est du pays, dans les régions sous contrôle pro-russe, là ou il est difficile d’acheminer des médicaments, notamment du tamiflu, un antiviral prescrit pour limiter l’intensité et la durée des symptômes grippaux. Par mesure de précaution et pour éviter une propagation du virus, les écoles sont fermées depuis le 16 janvier.

Egalement inquiètes, les autorités russes. Elles rapportent 17 morts depuis le début de l’hiver et assurent que le virus semble gagner du terrain dans le pays. Au total, 313 personnes infectées par le virus H1N1 ont été hospitalisées depuis une dizaine de jours à Saint-Pétersbourg (nord-ouest) , la deuxième ville de Russie. Cent-vingt cas ont par ailleurs été signalés dans la région de Rostov-sur-le-Don (sud). Dans la région voisine du Daghestan, quatre adultes et un enfant ont succombé au virus. Les médecins sont unanimes pour dire que le nombre de personnes infectées par la grippe porcine devrait inévitablement croître le mois prochain.

*Même constat en Iran*

Téhéran a annoncé que la grippe porcine avait déjà tué 112 personnes. Plus d’un millier ont été hospitalisées ces deux derniers mois. La plupart des victimes étaient originaires d’une région voisine du Pakistan, mais le virus devrait se propager dans les provinces de Téhéran et de l’ouest du pays frontalières avec la Turquie et l’Irak, selon le ministère iranien de la Santé. C’est la première fois que le virus H1N1 touche l’Iran de façon si importante.

En Inde, le département de la santé a, lui, recommandé l’utilisation de masques dans les lieux bondés après l’annonce de 12 décès liés à la grippe porcine depuis le début de l’année. La majorité des cas ont été signalés à Jaipur. Des mesures particulières de prévention et de traitement ont donc été mises place dans l‘État indien du Rajasthan. Plus de 450 personnes ont été soumises à des tests. Cinquante-cinq se sont révélés positifs.

En 2009, après des cas déclarés aux Etats-Unis et au Mexique,
l’“Organisation mondiale de la santé (OMS)”:http://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/about_disease/fr/
avait lancé une alerte de pandémie. La grippe A (H1N1) avait tué 18 500 personnes dans 214 pays jusqu’en 2010 quand l’OMS avait levé son alerte.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Litvinenko empoisonné: rapport d'enquête accablant pour Vladimir Poutine