DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grand Prix de La Havane : les Cubains se révoltent


Sport

Grand Prix de La Havane : les Cubains se révoltent

Pedro Lasuen, notre envoyé spécial à La Havane : Il a fallu quelques jours au contingent cubain pour se réveiller. Les deux premières journées du Grand Prix de La Havane ont été décevantes. Une révolution était donc nécessaire pour que les leaders conduisent leur équipe à la victoire.

Parmi ces leaders, Asley Gonzalez qui reçoit sa médaille d’or des mains de Toni Castro, le fils de Fidel Castro. Le vice-champion olympique en 2012 et champion du monde en 2013 triomphe dans la catégorie des moins de 90 kilos en enchaînant quatre ippons jusqu’en finale pour le plus grand bonheur du public.

Tête de série numéro 2 du Grand Prix, Asley Gonzalez retrouve pour son dernier combat du jour un “client” comme on dit en la personne de Krisztian Toth. Le Hongrois, vice-champion du monde en 2014, est rapidement mené d’un shido et il ne parvient jamais à combler son handicap. Le Suisse Ciril Grossklaus et le Serbe Aleksandar Kukolj se partagent la troisième place.

Lucie Louette-Kanning revient bien

Autre succès à domicile, celui d’Idalys Ortiz dans la catégorie des plus de 78 kilos. La championne olympique et double championne du monde se défait en finale de Lucie Louette-Kanning, de retour à son meilleur niveau après une grave blessure au genou. La Française, qui fut sacrée championne d’Europe chez les moins de 78 kilos, résiste pendant un peu plus de deux minutes avant de s’incliner sur ippon.

Dans son ancienne catégorie, la victoire revient à la Hongroise Abigel Joo aux dépens de l’Allemande Luise Malzahn. Le combat reste longtemps indécis; c’est à 20 secondes de la fin que la double championne d’Europe l’emporte sur ippon.

Chez les moins de 100 kilos, le favori et numéro 1 mondial Elmar Gasimov est rapidement éliminé. De quoi laisser le champ libre à l’Ukrainien Artem Bloshenko qui pour le titre se débarrasse de l’Allemand Karl-Richard Frey en lui infligeant ce ko-soto-gari pour ippon. Miklos Cirjenics et Elkhan Mammadov complètent un podium pour le moins inattendu.

En attendant Teddy Riner

Teddy Riner fera sa rentrée dans deux semaines à l’occasion du Grand Chelem de Paris. En son absence, le géant russe Renat Saidov s’impose chez les lourds à l’issue d’une finale express. Du haut de ses deux mètres, il ne lui faut que six secondes pour se défaire du Hongrois Barna Bor sur uchi-mata.

La surprise du jour, c’est l‘élimination prématurée de l’Anglaise Gemma Gibbons, vice-championne olympique des moins de 78 kilos. La native de Greenwich, qui vient de fêter ses 29 ans, perd d’entrée de jeu face à Yalennis Castillo.

Le beau geste de Kayla Harrison

Enfin l’image du jour concerne cette même Yalennis Castillo ainsi que l’Américaine Kayla Harrison. La championne olympique de Londres prive la Cubaine de la médaille de bronze, mais lui remet sa prime : 800 dollars. Un beau geste expliqué ainsi : “je voulais aider une mère de famille qui ne gagne que 25 dollars par mois”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Grand Prix de La Havane : le réveil d'Israël