DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole : la Russie envisage de discuter avec l'OPEP


économie

Pétrole : la Russie envisage de discuter avec l'OPEP

Moscou serait prêt à discuter avec l’Arabie saoudite et les autres pays de l’OPEP d’une baisse coordonnée de la production de pétrole. C’est ce qu’affirme ce mercredi le président du monopole public russe des oléoducs, Transneft. La veille, la compagnie privée Lukoil, numéro deux du pétrole en Russie, avait appelé le Kremlin à tendre la main au Cartel et aux producteurs non-OPEP.

L’idée d’une baisse concertée semble faire son chemin au sein du Cartel : mardi, son secrétaire général, le Libyen Abdallah Salem Al-Badri, a appelé les pays hors-OPEP à considérer cette option. “L’OPEP n’est pas seule responsable de l’offre excédentaire. Il y a aussi le reste du monde, les Américains, les Russes, la levée des sanctions en Iran, la hausse de production en Libye et en Irak. Les Saoudiens pompent au même niveau depuis un moment et peuvent probablement pomper un peu plus,“ explique Hari Vamadevan, vice-président de DNV GL- Oil &Gas.

L’anticipation d’une baisse de production a propulsé le baril de Brent autour des 33 dollars ce mercredi. C’est cependant oublier la guerre aux parts de marché entre l’Arabie saoudite et l’Iran au sein du Cartel. Tout juste libéré des sanctions internationales, Téhéran n’a pas l’intention de brider sa production.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Italie-Iran : les affaires reprennent