DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Apprendre en étant hyperactif...


hi-tech

Apprendre en étant hyperactif...

En partenariat avec

Apprendre tout en se déplacant, en bougeant, en remuant. Non ce n’est pas forcément un paradoxe. Tout dépend en fait des gens.

Ici cela fonctionne avec un logiciel.

Toute une salle de classe peut ainsi être transformée en un gigantesque piano. La technologie est de plus en plus utilisée pour aider les enfants qui ont des problèmes d’acquisition.

Kaspar Rosengreen Nielsen, Alexandra Instituttet :
“Certains enfants apprennent mieux en bougeant, d’autre en restant assis avec un livre. Mais certains ont des problèmes à simplement rester assis et à ne rien faire. Ils apprennent mieux quand ils utilisent leur corps. Ils se souviennent mieux des choses en bougeant.”

Enseignants, élèves, directeurs d‘écoles sont ceux qui viennent le plus sur ce salon, le salon Bett qui présente à Londres, les dernières avancées en matière d‘éducation.

Et on a regardé de près cette passerelle entre capacités développées par les jeux vidéos et capacités d’apprentissage.

Mark Chambers Naace education technology company : “Cela agit comme un effet démultiplicateur, cela accélère la vitesse avec laquelle les choses deviennent concrètes pour des enfants dans une classe. On est ici sur les fondamentaux comme l’apprentissage de la lecture, de l‘écriture, sur la capacité à compter et toutes ces choses peuvent vraiment être améliorées et développées avec l’utilisation de cette technologie.”

Mais pour certains on donnerait là trop d’importance à la technologie.

Une sur-utilisation des écrans pourrait ainsi encourager la transformations d’enfants en “gamer” isolés…

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Tobii : le eye tracking au service du handicap