DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Créances douteuses italiennes : accord entre Rome et Bruxelles


économie

Créances douteuses italiennes : accord entre Rome et Bruxelles

Après un an de négociations houleuses, un accord a enfin été conclu entre Rome et la Commission européenne sur les créances douteuses des banques italiennes. Chaque établissement va pouvoir créer sa “bad bank”, pour y transférer ses crédits toxiques. Ces entités séparées bénéficieront d’une garantie publique au prix du marché pour aider les banques à se débarrasser de ces actifs dégradés. Le tout sera supervisé par la Commission européenne.

Les créances douteuses des banques italiennes s‘élèvent à 200 milliards d’euros. Rome estime qu’une fois leur bilan épuré, les banques recommenceront à prêter, ce qui dopera la croissance.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Pétrole : la Russie envisage de discuter avec l'OPEP