DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Occupation d'un parc naturel de l'Oregon : un mort, 8 arrestations

Aux Etats-Unis, après trois semaines de bras de fer, la police et le FBI sont intervenus au parc Malheur. L’occupation illégale d’un parc naturel de

Vous lisez:

Occupation d'un parc naturel de l'Oregon : un mort, 8 arrestations

Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, après trois semaines de bras de fer, la police et le FBI sont intervenus au parc Malheur. L’occupation illégale d’un parc naturel de l'Oregon par des militants armés s’est soldée mardi soir par un mort, un blessé et huit arrestations.

Une milice d’une trentaine de personnes s’y était retranchée, elle réclamait la privatisation de terres détenues par l’Etat fédéral. 53 % des terres de l’Oregon sont détenues par le gouvernement, et ce chiffre monte jusqu’à 73 % dans le comté de Harney, où se situent les territoires revendiqués par les miliciens. Ces espaces sont gérés par différentes agences fédérales, mais en l’occurrence, le parc naturel Malheur National Wildlife Refuge est sous
l’autorité du Fish and Wildlife Service (un organisme qui s’occupe de la gestion et de la préservation de la faune et qui dépend du ministère de l’intérieur).

Les miliciens sont des exploitants agricoles et des hommes armés hostiles au gouvernement de Washington.
Les deux leaders de ce groupe, les frères Ammon et Ryan Bundy ont été arrêtés mais d’autres seraient toujours retranchés dans le parc. Ils risquent 6 ans de prison pour avoir empêcher des employés du gouvernement fédéral d’exercer leur mission par la force, l’intimidation et les menaces.

L’occupation du parc a débuté le 2 janvier. Les miliciens, une cinquantaine au départ, ont pris d’assaut un bâtiment du gouvernement fédéral, après une manifestation en soutien à deux éleveurs locaux, condamnés à des peines de prison pour avoir mis le feu à des terres fédérales.

.