DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Christiane Taubira : ses tweets, ses citations, ses envolées lyriques

Christiane Taubira, ancienne garde des Sceaux et ministre de la Justice, a quitté le gouvernement de Manuel Valls. Opposée à la réforme de la

Vous lisez:

Christiane Taubira : ses tweets, ses citations, ses envolées lyriques

Taille du texte Aa Aa

Christiane Taubira, ancienne garde des Sceaux et ministre de la Justice, a quitté le gouvernement de Manuel Valls. Opposée à la réforme de la Constitution sur la déchéance de la nationalité, elle a préféré suivre sa voie, rester fidèle à elle-même et à une certaine idée de la Gauche, sa Gauche. Sa démission est un acte de résistance dit-elle.

Depuis, nombreux sont ceux qui la courtisent pour qu’elle se présente à une Primaire socialiste en vue de l‘élection présidentielle de 2017. Mais elle a déclaré, notamment dans l‘émission ‘Conversations secrètes’ de Michel Denisot (diffusée mercredi soir sur Canal +), qu’elle n’y participerait pas.
Participera-t-elle au moins au débat d’idées si Primaire il y a ? Rien n’est moins sûr. Car Christiane Taubira compte retourner en Guyane “sous un dôme de lumière”, “entourée de ses livres”.

Alors quid de la suite ? Pour l’heure, elle se rend à New York, et ces quelques jours sont pris en charge par l’Institut of African American Affairs de la New York University. Elle doit y tenir une conférence, parler d‘égalité et il est prévu qu’elle évoque son parcours et “ses combats politiques”. Cela tombe bien ! Elle devrait aussi rencontrer des membres du mouvement Black Lives Matter. L’Institut avait déjà reçu Edwy Plenel en tant que créateur et directeur du site Mediapart, de même que Lilian Thuram, l’ancien footballeur.

Nul doute que ChT, comme elle signe ses tweets, aura de quoi raconter à ces étudiants. Son compte Twitter, elle se l’est approprié petit à petit depuis 2012. Et si, au départ, ses collaborateurs se chargeaient de communiquer son agenda, depuis quelques années, elle l’a bien pris en main.

Voici ce qu’elle déclarait en quelques tweets après le choc et le silence des premiers jours suivant les attaques de Paris :

Certains médias ont récemment qualifié Christiane Taubira de poétesse du numérique, car elle tente souvent, et en 140 caractères seulement, de faire passer son amour des mots et des Lettres dans ses tweets :

Au cours des débats à l’Assemblée nationale, elle a aussi généreusement cité ou s’est inspiré de nombreux écrivains, d’Aimé Césaire en passant par Nietzsche et Levinas :

L’acte que nous allons accomplir est beau comme une rose dont la tour Eiffel assiégée à l’aube voit s‘épanouir enfin les pétales. Il est grand comme un besoin de changer d’air, fort comme l’accent aigu d’un appel dans la nuit longue.“ (le poète guyanais Léon-Gontran Damas pour plaider en faveur du mariage pour tous)

Penser autrui relève de l’irréductible inquiétude pour l’autre.“ (le philosophe Emmanuel Levinas)

Il restera toujours beaucoup beaucoup de femmes, pour vous regarder, messieurs, pour vous observer, pour essayer de percevoir derrière vos carapaces la tendresse qui parfois, vous habite, pour essayer de percer les défauts qui se cachent parfois sous des dehors affables, et pour discerner dans l’entrelac de vos talents et vos faiblesses si vous êtes capables de tracer des chemins sur la mer.“(le poète espagnol Antonio Machado)

Les vérités tues deviennent vénéneuses.“ (Nietzsche dans “Ainsi parlait Zarathoustra”)

Et puis elle a eu ses réparties, enflammées, notamment lors du débat sur le mariage pour tous :

Vous n’allez pas nous faire croire que vous vivez dans un igloo et que vous n’avez aucune connaissance de la diversité des familles dans ce pays ? Que vous ignorez complètement qu’il y a des familles homoparentales dans ce pays ? Que vous ne savez pas qu’il y a autant d’amour dans les couples homosexuels que dans les couples hétérosexuels ? Qu’il y a autant d’amour vis-à-vis de ces enfants et que tous ces enfants sont les enfants de la France ? Alors oui, Monsieur le député, le gouvernement présente un projet de loi de grand progrès, de grande générosité, de fraternité et d‘égalité et nous apportons la sécurité juridique à tous les enfants de France et je peux vous dire que j’en suis particulièrement fière !“ (réponse au député Bernard Perrut le 19 décembre 2012)

En avril 2013, la ministre de la Justice en appelait aux valeurs de la République : “ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, c’est un acte de liberté, c’est un acte d‘égalité et c’est un acte de fraternité.

Elle s’est aussi adressée directement en ces termes aux jeunes homosexuels stigmatisés : “si vous êtes pris de désespérance, balayez tout cela, vous n’avez rien à vous reprocher.

Le jour de l’adoption du texte le 23 avril 2013, elle déclarait encore : “on passe de la tolérance à l‘égalité !

Plus récemment, elle énoncé sa conception du progrès, lors de l’université d‘été du PS à La Rochelle : “Le progrès, ce n’est pas l’acquisition de biens. C’est l‘élévation de l’individu, son émancipation, sa compréhension du monde. Et pour ça, il faut du temps pour lire, s’instruire, se consacrer aux autres.”

Se consacrer aux autres, oui, mais à quel point ? Christiane Taubira prendra sans nul doute le temps d’y réfléchir…