DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les papys font de la résistance

Vous lisez:

Les papys font de la résistance

Taille du texte Aa Aa

Catherine Zeta-Jones revient sur les écrans avec “Dad’s Army”. En français : “L’armée de Papa” ou plutôt en l’occurrence “L’armée de Papi”. Dans

Catherine Zeta-Jones revient sur les écrans avec “Dad’s Army”.
En français : “L’armée de Papa” ou plutôt en l’occurrence “L’armée de Papi”.

Dans cette comédie, une belle brochette d’acteurs britanniques, disons, d’un certain âge, jouent le rôle d’une bande de soldats loin d‘être des héros en 1944.

Un jour, on les informe qu’un espion serait dans les parages. Les militaires voient là une occasion de briller. Jusqu‘à ce qu’une journaliste glamour ne vienne enquêter sur leurs exploits.

“Eh bien, on a toujours de la pression quand on fait un film”, explique Catherine Zeta-Jones. “Quand c’est une comédie, on a la pression parce qu’on veut faire rire les gens, les titiller d’une certain manière, vous voyez. Quand on sort un film c’est comme ça en général mais là c‘était vraiment super drôle à tourner. Hamish a fait un travail formidable sur le scénario. On s’est jeté dans l’histoire et on s’est vraiment amusé !”

“Certains d’entre-eux sont follement pompeux et vaniteux”, note le réalisateur Oliver Parker. “D’autres sont des incapables, des idiots maladroits. Et pourtant ils sont tous prêts à faire de leur mieux. Il y a quelque chose de profondément touchant dans leur manière de s’investir, chacun faisant sa part de boulot. Je pense que tout le monde peut se retrouver dans cette histoire.”

Ce film a la lourde tâche de s’inspirer d’un feuilleton culte de la télévision britannique des années 60-70. Mais “Dad’s Army” séduit par son casting et sa légèreté.