DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coup d'envoi des primaires américaines ce soir dans l'Iowa

Le premier caucus des primaires américaines se tient aujourd’hui dans l’Iowa. Côté républicain, c’est l’heure de vérité pour le milliardaire Donald

Vous lisez:

Coup d'envoi des primaires américaines ce soir dans l'Iowa

Taille du texte Aa Aa

Le premier caucus des primaires américaines se tient aujourd’hui dans l’Iowa. Côté républicain, c’est l’heure de vérité pour le milliardaire Donald Trump, favori dans les sondages. Son discours nationaliste, anti-immigrés et “politiquement incorrect” fait recette chez les électeurs désabusés.

Point of view

J'ai passé beaucoup de temps dans la salle d'opérations avec le président Obama

Il n’hésite pas à attaquer son rival Ted Cruz, pour être né au Canada, même si sa propre épouse, slovène, n’a été naturalisée américaine qu’en 2006.

“Son plus gros problème est le Canada ou il est né, beaucoup disent qu’il ne peut même pas se présenter à l‘élection donc nous allons voir cela. C’est un gros problème, parce que s’il est choisi, c’est possible qu’il ne puisse pas se présenter”, déclare-t-il à propos de Ted Cruz.

Le sénateur du Texas Ted Cruz est pourtant bel et bien né Américain, sur le sol canadien. Créature du Tea party, il est le choix des chrétiens conservateurs, nombreux dans l’Iowa. La course reste ouverte. Lors des primaires de 2012, un électeur républicain sur cinq s‘était décidé le jour-même.

Dans le camp démocrate, Hillary Clinton n’a que trois points d’avance sur Bernie Sanders dans l’Iowa. Elle joue à fond la carte de l’expérience, mettant en avant son passé de Secrétaire d’Etat.

“Vous ne sélectionnez pas seulement le prochain président, mais aussi le chef suprême des armées. J’ai passé beaucoup de temps dans la salle d’opérations avec le président Obama parce que quand un problème touche le président, ça signifie que la décision doit être prise par lui et ses plus proches conseillers. Je sais ce que c’est lorsqu’un président fait face à ces moments difficiles. Et je me sens prête à assurer votre sécurité, pour garder notre pays fort”, assure-t-elle.

Bernie Sanders se présente comme un socialiste. Il attaque Hillary Clinton sur ses liens avec Wall Street et son vote pour la guerre d’Irak en 2002. Recueillant moins de 10 % des intentions de vote à son entrée en campagne, il est aujourd’hui très populaire auprès des jeunes.