DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Renault se lance à la conquête de la Chine


entreprises

Renault se lance à la conquête de la Chine

Mieux vaut tard que jamais : Renault a inauguré sa première usine en Chine ce lundi. Pour se lancer, comme son concurrent Peugeot avant lui, le groupe automobile français s’est adossé au deuxième constructeur chinois, Dongfeng. Leur usine de Wuhan dispose d’une capacité de production de 150.000 véhicules par an. Y seront assemblés des SUV dont les Chinois sont friands, puis dès l’an prochain, une voiture électrique.

Le site a été conçu pour voir sa capacité de production doublée à 300.000 voitures par an. A titre de comparaison, 700.000 véhicules sortent chaque année des trois usines Peugeot de Wuhan.

Renault était l’un des derniers grands constructeurs occidentaux à ne pas disposer de présence industrielle en Chine, où il laissait son partenaire japonais Nissan faire cavalier seul. La Chine pourrait servir de relais de croissance au groupe français, qui voit ses ventes trébucher sur des marchés phares, notamment en Russie et en Amérique latine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

HSBC gèle les salaires et les embauches