DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

BP et Exxon Mobil sinistrés par la chute des cours du brut

Le Britannique, dans le rouge va supprimer 7.000 emplois. L'Américain taille dans ses investissements.

Vous lisez:

BP et Exxon Mobil sinistrés par la chute des cours du brut

Taille du texte Aa Aa

La chute des cours du brut coûte décidément très cher aux compagnies pétrolières. Les comptes de BP ont plongé dans le rouge à hauteur de 6,5 milliards de dollars en 2015. C’est la plus lourde perte nette enregistrée par le Britannique en 20 ans. Sur le seul quatrième trimestre, ses bénéfices ont fondu de 91 %. C’est pire que prévu.

Il faut dire que le groupe est toujours pénalisé par les coûts liés à la marée noire de 2010 dans le Golfe du Mexique. Pour s’adapter aux conditions de marché, BP va supprimer 7.000 emplois d’ici 2017, dans la prospection comme dans le raffinage.

“ Je pense que les marchés s’interrogent sur la capacité de la direction à transformer la compagnie, explique Simon Smith, directeur de la recherche chez FXPro, sur sa capacité à s’adapter, sur sa résilience dans la recherche de nouvelles sources de revenus. C’est toujours difficile pour les compagnies pétrolières parce qu’elles dépendent des cours du brut et du gaz qui sont la plupart du temps volatils et imprévisibles et c’est un des problèmes auxquels sont confrontées les compagnies pétrolières et gazières. “

Exxon Mobil a lui vu ses bénéfices fondre de 58 % au quatrième trimestre. Et si la production de pétrole du géant américain a augmenté sur la période, son chiffre d’affaire a lui baissé de 31 %. Certes, ces résultats sont supérieurs aux attentes. Toutefois, la plus grosse compagnie pétrolière cotée au monde va réduire d’un quart ses dépenses d’investissement cette année.