DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En récession, la Russie mise sur les privatisations

L'Etat veut renflouer ses caisses en réduisant ses participations au capital des grands groupes publics, sans en perdre le contrôle.

Vous lisez:

En récession, la Russie mise sur les privatisations

Taille du texte Aa Aa

La Russie devrait rester en récession au premier trimestre. La Banque centrale du pays prévoit une contraction accrue du PIB comprise entre 1,7 et 2,5% en glissement annuel, contre une baisse de 1 à 2% anticipée précédemment.

Hautement dépendante des hydrocarbures qui assurent la moitié de ses rentrées budgétaires, la Russie continue de faire les frais de la chute des cours du brut et de la dégradation de la conjoncture mondiale. Pris à la gorge, l’Etat a décidé de réduire sa participation dans certains groupes publics en ouvrant leur capital aux investisseurs étrangers, sans en perdre le contrôle.

Lundi, le Président Vladimir Poutine en a informé les patrons des grands groupes publics tous secteurs confondus, des hydrocarbures aux banques en passant par les mines et les transports. Les privatisations partielles pourraient renflouer les caisses de l’Etat de 11 milliards et demi d’euros.