DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jonathan Yeo, portraitiste à l'ère des selfies


le mag

Jonathan Yeo, portraitiste à l'ère des selfies

En partenariat avec

Jonathan Yeo est un portraitiste britannique qui s’est fait connaître avec ses tableaux de gens célèbres.

Le musée national d’histoire du Danemark, lui consacre une grand exposition avec toute une série de portraits de l’actrice mannequin Cara Delevingne.

Jonathan Yeo : “C’est problématique avec des gens qui sont très bons, et notamment avec les chanteurs, mais aussi les musiciens, les acteurs, les politiciens. Vous pouvez être déçu du résultat. A ce point de vue, l’essentiel de mon travail avant consistait à peindre un personnage en essayant d’en faire ressortir tous les traits dans une seule image. Et j’avais toujours en tête que ce serait intéressant de faire l’inverse, c’est à dire plutôt qu’une seule image d’une personne de faire le même sujet encore et encore.”

Est ce que portraitiste est un métier d’avenir à l‘époque des selfies ?

Jonathan Yeo : “Nous en sommes arrivés à un point où nous faisons, nous créons, nous consommons, nous déformons, nous partageons nos propres images, essentiellement des portraits, souvent des auto-portraits sur les réseaux communautaires sur des plateformes comme Instagram, Facebook et cela tous les jours. Nous voyons beaucoup de portraits mais nous les considérons plus de cette façon directe comme nous le faisions avant.”

Rétrospective Jonathan Yeo au musée national d’histoire du Danemark.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Fashion Week : les hommes s'habillent (et se déshabillent) à New York