DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les cabines dispensaires pour pallier le manque de médecins


hi-tech

Les cabines dispensaires pour pallier le manque de médecins

En partenariat avec

Alors que la question de la désertification des campagnes et le manque de médecins dans ces mêmes campagnes sont loin d‘être réglés… voici qu’arrivent des cabines de santé, véritables petits dispensaires à distance.

Le village de Cluny est en train d’expérimenter une des “cabines de consultation:“http://www.lefigaro.fr/societes/2014/01/21/20005-20140121ARTFIG00211-la-premiere-cabine-de-telemedecine-est-installee-en-france.php développées par la société H4D.

Vincent Hillenmeyer, H4D : “Il y a donc une toise et un détecteur pour mesurer la taille on peut ainsi calculer l’indice de masse corporelle de chaque individu. On a aussi toute une batterie d’appareils de mesure comme un électrocardiogramme qui nous permet de contrôler les fonctions cardiaques d’une personnes. On peut aussi contrôler la vue et l’audition des patients.”

Un patient qui peut parler au docteur, par le biais d’un écran. Même si rien ne vaut le contact direct.

Jacques Du Peloux est un médecin généraliste installé à Annecy : “Si grâce à la vidéoconférence, le docteur voit qu’un patient ne va pas bien alors il peut décider une admission d’urgence. Ou alors il peut demander à un médecin de garde de voir le patient. Sous cet aspect c’est quelque chose de positif.”

L’aspect négatif c’est bien évidemment l’absence de contact direct et toutes ces choses qui ne passeront pas entre un praticien et un patient.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Cyber protections contre cyber attaques