DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : la ville d'Alep bombardée tandis que la diplomatie patine

En Syrie, la ville d’Alep, à nouveau bombardée. Les forces de Damas affirment avoir avancé dans la ville, aidées par l’aviation russe, qui aurait

Vous lisez:

Syrie : la ville d'Alep bombardée tandis que la diplomatie patine

Taille du texte Aa Aa

En Syrie, la ville d’Alep, à nouveau bombardée. Les forces de Damas affirment avoir avancé dans la ville, aidées par l’aviation russe, qui aurait réalisé près de 300 frappes aériennes en 2 jours. L’Observatoire syrien des droits de l’homme dénonce un nouveau massacre.

C’est en tout cas la plus grande offensive depuis le début de l’intervention russe.

Pendant ce temps, la diplomatie patine. Pour la Russie, les bombardements continueront, tant que le groupe islamiste Al-Nosra ne sera pas battu.

Sergei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères : “Il y a un élément clé pour un cessez-le-feu, et c’est un travail urgent, il faut mettre fin aux trafics à la frontière turco-syrienne, ce marché noir, qui fournit des vivres aux combattants.”

L‘émissaire de l’ONU sur la Syrie a mis en garde contre un éventuel “échec” des discussions de Genève, qui n’ont pas vraiment commencé, faute de pouvoir réunir les belligérants.

L‘émissaire spécial de l’ONU sur la Syrie, Staffan de Mistura,
Bashar Al-Jaafari, chef de la délégation syrienne
“Nous ne savons pas encore qui sont nos interlocuteurs, nous ne savons pas encore combien de délégations nous pouvons rencontrer, nous ne connaissons pas encore l’ordre du jour, et nous ne disposons pas des noms des participants.”

L’opposition syrienne exige de son côté des mesures immédiates en faveur des civils. Ces discussions, pilotées par l’ONU, doivent aboutir à un régime de transition d’ici quelques mois.