DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A la recherche d'un vaccin contre Zika

L’OMS a décrété lundi que le virus Zika constituait une urgence sanitaire mondiale. Ce n‘était pas arrivé depuis la recente crise d’Ebola. Cette

Vous lisez:

A la recherche d'un vaccin contre Zika

Taille du texte Aa Aa

L’OMS a décrété lundi que le virus Zika constituait une urgence sanitaire mondiale.

Ce n‘était pas arrivé depuis la recente crise d’Ebola. Cette fois, l’OMS a réagi plus vite pour mobiliser des ressources face à la rapide propagation du virus qui touche au moins 26 pays d’Amérique, mais surtout à cause des cas de nourissons microcéphales, une malformation suspectée d‘être liée à l’infection par le Zika chez leurs mères pendant les premiers mois de grossesse.

Le 30 janvier, le Brésil a recensé 4 074 cas, soit 300 cas de plus qu’une semaine plus tôt.

Un cas suspect de transmission sexuelle au Texas a encore renforcé l’alerte de santé publique, car pour l’instant les seuls moyens d’enrayer l’epidémie sont les préservatifs, les répulsifs de moustiques, la fumigation. Mais pour limiter la reproduction des moustiques, il faut tuer les oeufs et les larves, en éliminant au maximum les eaux stagnantes.

Cette semaine plusieurs laboratoires se sont lancés à la recherche d’un vaccin contre le Zika, un virus peu étudié par les scientifiques depuis son identification en 1947 chez des singes au Ouganda. Il a été détecté pour la première fois chez l’homme quelques années plus tard en 1952.

Notre journaliste Nial O’Reilly a souhaité en savoir plus sur l’avancée des recherches dans les laboratoires qui tentent de trouver un vaccin au virus Zika. Parmi eux, l’institut Sanofi Pasteur, qui a développé un vaccin contre la dengue en décembre dernier:

Nial O’Reilly: “Pour en savoir plus sur la recherche d’un vaccin contre Zika, nous retrouvons le Dr. Nicholas Jackson, directeur de recherches à l’institut Sanofi Pasteur. Merci d‘être avec nous, votre entreprise fait partie de celles qui se sont lancées à la recherche d’un vaccin. Quel est l’enjeu? Trouver un vaccin qui soit à la fois efficace, sans risque, et livrable là où on en a besoin?”

Dr. Nicholas Jackson: “C’est un défi mondial, de ceux qui peuvent clairement prendre plusieurs années à relever. L’OMS est formelle: Zika est une urgence mondiale, et les réponses doivent être internationales. Nous pouvons y répondre pour deux raisons: La première c’est que nous avons la technologie et l’expertise nécessaires. La seconde c’est que l’on bénéficie d’infrastructures importantes dans le cadre du vaccin contre la dengue, ce qui nous donne une longueur d’avance. On puise la dedans pour accélérer le développement d’un vaccin.”

*Donc vous dites que cela prendra plusieurs années, et non plusieurs mois? *

Oui ça prendra plusieurs années pour développer un vaccin, car on doit s’assurer qu’il soit efficace et sans danger.

Même une version expérimentale prendra plusieurs années pour être appliquée?

Oui ça prendra plusieurs années, mais l’important c’est que l’on collabore à l‘échelle planétaire, avec les organisations comme l’OMS, avec des pays comme le Brésil, que l’on profite de l’expérience d’un réseau mondial en terme de Flavivirus, pour économiser plusieurs années.

*Mais sans cette collaboration, et sans un vaccin sûr et efficace: Quelle dimensions pourraient prendre la propagation de l‘épidémie Zika ? *

L’OMS est très explicite: Le virus est potentiellement associé à de graves complications congénitales, et potentiellement aussi à des troubles neurologiques sur des adultes, pour ces raisons on prend le sujet très au sérieux, sans oublier que le moustique, qui transmet Zika, est extrêmement efficace. Il a déjà répandu la dengue dans les régions tropicales du monde entier (interrompu).

*Est-ce semblable à la Dingue? *

La Dengue est un virus semblable qui appartient à la même famille que Zika. C’est un moustique domestique, il habite chez vous, il est sous votre table à manger, il pique beaucoup et il a transporté la dengue dans une centaine de pays.

Qu’en est-il de la possible mutation du virus? Cela pourrait gênerait sûrement le développement d’un vaccin?

C’est vrai, le virus est en mutation, mais quand on regarde de près ses informations génétiques, on voit que le Virus actuel est conservé à 95% environ, ce qui veut dire que ce n’est qu’une petite portion du code génétique du virus qui change. C’est donc une cible relativement facile comparée à d’autres virus.

Les femmes enceintes sont les premières cibles, bien sur vous ne pouvez pas faire de tests sur les femmes enceintes… Cela aussi, peut ralentir les recherches?

En réalité, si il est confirmé que le syndrome Guillain-Barré, ce trouble neurologique qui engendre une paralysie ascendante, est associé à Zika, alors il faudra un autre vaccin pour lutter aussi contre cette maladie, qui pourrait, elle, toucher tous les âges et tous les sexes. La priorité pour nous, ce sont ces femmes qui veulent être enceinte, et qui pourraient bénéficier d’un vaccin qui repousse la maladie.

La propagation pourrait s‘étendre à l’Europe, ce virus est actuellement présent dans le sud de la France, c’est ça?

Les moustiques qui transmettent le virus Zika ont été identifiés dans le sud de l’Europe et dans certaines zones des Etats Unis, c’est cela qui est inquiétant, et si l’association avec ces complications cliniques est confirmée, alors ça va devenir une préoccupation majeure de santé publique.

Retranscription: Cyril Fourneris