DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Former un gouvernement en Espagne : l'impossible tâche des socialistes

Les tractations politiques continuent en Espagne, alors que le pays n’a toujours pas de gouvernement, six semaines après les législatives. Les

Vous lisez:

Former un gouvernement en Espagne : l'impossible tâche des socialistes

Taille du texte Aa Aa

Les tractations politiques continuent en Espagne, alors que le pays n’a toujours pas de gouvernement, six semaines après les législatives. Les dirigeants du parti socialiste et du parti libéral Ciudadanos vont négocier la formation d’une coalition, après le refus de Mariano Rajoy, Premier ministre sortant, de former un gouvernement.

“Ce vendredi après-midi, nous allons faire commencer les négociations autour de cinq points, affirme le leader de Ciuadadanos : Le premier, c’est la politique sociale et la lutte contre le chômage. Le second, la régénération démocratique et la lutte contre la corruption. Le troisième, la réforme constitutionnelle. Quatrièmement, l‘économie et la politique fiscale et cinquièmement, l’Europe et notre politique étrangère”.

Les socialistes tentent tant bien que mal de rassembler autour d’eux les adversaires au Premier ministre sortant, qu’ils soient de l’extrême gauche – Podemos – ou du centre-droit :

“L’histoire de M. Rajoy, la corruption, et le Parti Populaire, c’est comme une histoire sans fin. Et donc je crois que cette régénération démocratique que les Espagnols attendent, avec tout le respect dû aux sept millions de citoyens qui ont voté pour le PP le 20 décembre dernier, exige que le Parti Populaire passe dans l’opposition”.

Arrivé premier des législatives mais sans possibilité de gouverner seul, Mariano Rajoy a déclaré hier qu’il ne faciliterait en aucun cas l’investiture d’un gouvernement dirigé par Pedro Sanchez.