DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La contre-attaque des Pussy Riot

Vous lisez:

La contre-attaque des Pussy Riot

Taille du texte Aa Aa

Nouveau titre pour les Pussy Riot et nouvelles protestations. Le collectif s’attaque là au Kremlin, à la corruption et au système judiciaire russe

Nouveau titre pour les Pussy Riot et nouvelles protestations. Le collectif s’attaque là au Kremlin, à la corruption et au système judiciaire russe avec comme tête de turc le procureur général Yury Chaika.

En décembre dernier, l’avocat et leader de l’opposition russe Alexei Navalny avait sorti une enquête et un documentaire dans lesquels il accusait le procureur et sa famille de liens avec la corruption.

Pyotr Verzilov est le mari de Nadejda Tolokonikova du groupe des Pussy Riot : “Nous n’attendons aucune réponse du Kremlin, parce que le Kremlin a décidé de rester silencieux et ce depuis décembre date à laquelle le rapport a été publié. Mais nous avons, comme tout le monde en Russie, beaucoup apprécié la réponse très artistique du procureur général en personne par l’intermédiaire du journal “Kommersant” au rapport publié par Navalny. Il a dit notamment que cette enquête avait été manigancée par Bill Browder , cofondateur du fonds d’investissement Hermitage Capital Management et qui a dit que Poutine était l’homme le plus riche du monde, une enquête contrôlée par la CIA.”

Les paroles du titres ont été inspirées par le ton de la réponse du procureur.

Petr Verzilov : “Le ton de la lettre montrait bien qu’elle n’a pas été écrite par un membre de son bureau de presse mais bien par lui-même parce que ce ton est très émotif. Et on voit bien qu’il n’arrive pas à se contrôler. Il était enthousiaste de pouvoir répondre aux accusations de Navalny.”

Et au fait les paroles de la chanson elles disent quoi ? En voici un extrait : “Je suis dévouée aux vieilles traditions russes.
Tout d’abord les flics vont vous attirer pour vous interroger,
Ensuite ça va ressembler à un accident, et vous allez nourrir les poissons.
Nous allons enterrer vivant tous ceux que vous voulez
Et on trouvera de boulot intéressant en prison pour les plus malins…”