DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trump aborde la primaire du New Hampshire en position de force


Etats-Unis

Trump aborde la primaire du New Hampshire en position de force

Sa défaite dans le caucus de l’Iowa n’a en rien entamé sa position de favori. Le candidat à l’investiture républicaine Donald Trump reste le chouchou des sondages aux Etats-Unis. 40 % des sympathisants républicains se disent prêts à voter pour lui au niveau national. Il aborde donc la primaire du New Hampshire en position de force. Au grand dam de Ted Cruz, récent vainqueur dans l’Iowa.

“Nos droits constitutionnels sont attaqués chaque jour. Et le leadership de l’Amérique sur le monde a reculé, ce qui rend le monde bien plus dangereux. Les enjeux de cette élection sont donc fondamentaux” a lancé Ted Cruz en meeting.

Le sénateur de Floride Marco Rubio, malgré sa belle performance dans l’Iowa, doit encore progresser et se faire connaître. Ses adversaires lui reprochent son expérience limitée. Seuls 13 % des sympathisants républicains se disent prêts à voter pour lui.

Quant à Jeb Bush, le frère de l’ancien président George W. Bush, dont la voie vers l’investiture semblait toute tracée il y a quelques mois, sa campagne patine. Du coup, il en appelle à sa famille dans ses sports publicitaires pour vanter ses mérites.

Côté démocrate, Bernie Sanders, le sénateur du Vermont fait mieux que se défendre. Largement en tête des intentions de vote pour la primaire du New Hampshire mardi, il ferait même quasiment jeu égal avec Hillary Clinton au plan national. Reste un handicap de taille pour lui : un quart des démocrates affirment ne pas le connaître assez.

- Un diaporama photo sur les partisans de Donald Trump

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ombre Zika plane sur le carnaval de Rio