DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ONU "condamne fermement" le tir de fusée de Pyongyang


monde

L'ONU "condamne fermement" le tir de fusée de Pyongyang

Un mois après un quatrième essai nucléaire qui avait suscité un tollé international, la Corée du Nord a procédé ce dimanche à un tir de fusée.

Ce tir, ordonné par Kim Jong-Un, aurait permis de placer en orbite un satellite d’observation, d’après la télévision officielle Nord-coréenne.

Un tir “fermement condamné” par le conseil de sécurité de l’ONU, à l’issue d’une réunion convoquée en urgence par Séoul.

La Corée du Sud et les Etats-Unis estiment que Pyongyang cherche ainsi à tester des missiles balistiques de longue portée.

“Je crois que la Corée du Nord dit ainsi clairement au monde qu’elle est déterminée à continuer à défier la communauté internationale et à menacer la paix et la sécurité du monde entier. C’est totalement scandaleux et inacceptable”, a estimé Oh Joon, l’ambassadeur Sud-coréen auprès des Nations Unies.

L’ONU planche déjà depuis plusieurs semaines sur un projet de résolution pour alourdir les sanctions contre Pyongyang. Mais les réticences de la Chine freinent le processus.

“Nous sommes impatients de consulter nos homologues au plus vite dans les jours à venir”, a déclaré Samantha Power,l’ambassadrice américaine. “Nous essaierons de réunir tous les membres du Conseil de sécurité pour donner une réponse rapide et agressive aux violations répétées de la Corée du Nord, violations qui constituent une menace directe à la paix et à la sécurité mondiales”.

Au jeu de la démonstration de force, Séoul n’en pas en reste. En réponse à ce nouveau tir, la Corée du Sud a annoncé que ses exercices militaires conjoints avec les Etats-Unis début mars auraient une envergure sans précédent.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Lundi 8 février, nouvel an chinois et année du singe