DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Plaidoyer des banquiers centraux français et allemand pour un ministère des Finances de la zone euro


économie

Plaidoyer des banquiers centraux français et allemand pour un ministère des Finances de la zone euro

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le gouverneur de la Banque de France et le président de la Bundesbank ont plaidé ce lundi dans une tribune co-signée et parue dans Le Monde et la Süddeutsche Zeitung pour un renforcement de l’union monétaire.

Les deux banquiers centraux proposent une union de financement et d’investissement et une meilleure gouvernance économique. Ils prévoient la création d’un “Trésor commun à la zone euro, conjointement avec un conseil budgétaire indépendant” (un ministère des Finances de la zone euro dans la version allemande), qui nécessiterait un abandon de souveraineté nationale impensable à court terme.

“En ce qui concerne le renforcement de l’Union monétaire, ou son approfondissement, nous sommes d’accord qu’il est nécessaire d’amender les traités, mais pour l’instant, ce n’est pas vraiment réaliste”, a tempéré Wolfgang Schauble, le ministre allemand des Finances, à l’issue du Conseil économique et financier franco-allemand qui se tenait ce mardi à Paris. “Et nous sommes aussi d’accord de prendre les mesures que nous pouvons, sans changer les traités, nous n’attendrons pas les élections. Chaque semaine, chaque mois, nous travaillons sur ces questions, et nous allons continuer”, a-t-il ajouté.

Conscient de l’absence d’une majorité politique en faveur de cette solution, le gouvernement allemand parle d’une discussion avant tout théorique. Côté français, on n’exclut pas un tel chantier après 2017.

Les banquiers centraux François Villeroy de Galhau et Jens Weidmann proposent donc un plan B si cette intégration échoue politiquement, avec un renforcement des règles, notamment sur le plan budgétaire.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La dégringolade du rouble favorise le tourisme chinois en Russie