DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Suspense démocrate dans le New Hampshire

Après l'Iowa, place au New Hampshire dans la course à la présidence des Etats-Unis. Trump et Sanders sont les favoris des primaires dans cet Etat du nord-est du pays.

Vous lisez:

Suspense démocrate dans le New Hampshire

Taille du texte Aa Aa

Les candidats des primaires américaines partent à l’assaut du New Hampshire ce mardi.

Les électeurs de ce petit Etat du nord-est des Etats-Unis sont réputés imprévisibles.

Et si, côté républicain, Donald Trump part avec une avance de 17 points dans les sondages, le New Hampshire pourrait rebattre les cartes dans le camp démocrate où Bernie Sanders est la rockstar des jeunes et des femmes, à tel point qu’elles s‘évanouissent pendant ses meetings.

L’une d’elles est tombée sur la scène, à Derry, alors que Bernie Sanders faisait son discours. Elle n’a pas été blessée.

L’assemblée a repris ses esprits pour constater que le sénateur du Vermont devance de plus de 12 points Hillary Clinton dans les sondages.

Mais les électeurs du New Hampshire se décident généralement au dernier moment. L’ancienne secrétaire d’Etat de Barack Obama ne s’avoue donc pas vaincue, d’autant qu’elle peut compter sur son mari pour mener la charge contre son rival.

Bill Clinton s’en est pris, au micro d’euronews, à Bernie Sanders, l’accusant de refuser le débat.

“Au lieu de dire qu’il n’est pas d’accord et d’expliquer pourquoi, ce qu’on est supposé faire en démocratie, il [B.Sanders] se contente de lui [H.Clinton] dire : vous représentez l’establishment point final, sans argumenter. Et ça, ce n’est pas bon signe”, estime Bill Clinton.

Pourtant la tactique semble fonctionner puisque Bernie Sanders a sérieusement entamé la confiance du couple Clinton en talonnant l’ex-première Dame dans l’Iowa, la semaine dernière.

“C’est l’une des grosses surprises de cette campagne : le fait qu’Hillary Clinton soit à la peine dans le New Hampshire. Elle est en train de perdre le vote des jeunes, le vote des femmes, mais on le sait, c’est une combattante et elle ne l’est jamais autant que lorsqu’elle est poussée dans ses retranchements”, conclut Stefan Grobe, notre correspondant aux Etats-Unis.