DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fabius lâche la diplomatie française pour le Conseil constitutionnel


France

Fabius lâche la diplomatie française pour le Conseil constitutionnel

Une ovation, à l’Assemblée nationale, destinée à Laurent Fabius. Le ministre des Affaires étrangères quitte son poste, après quatre ans passés à porter la voix de la France sur la scène internationale.

“Sous l’autorité du président de la République, du Premier ministre et sous votre contrôle, j’ai dirigé la diplomatie française avec fierté et je l’ai servie avec bonheur.”

Celui qui fut à 37 ans le plus jeune Premier ministre, s’installant dans quasiment tous les fauteuils ministériels, poursuivra sa carrière à la tête du “Conseil constitutionnel”:
http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/02/10/francois-hollande-propose-laurent-fabius-pour-la-presidence-du-conseil-constitutionnel_4862707_823448.html. Le parcours de Laurent Fabius aura été marquée par un scandale, celui du sang contaminé dans les années 90, mais il revendique des succès, l’accord sur le nucléaire iranien et la COP21.

Le nom de Fabius aura fait aussi la une de l’actualité judiciaire ces dernières années : son fils Thomas a été récemment mis en examen pour faux et usage de faux pour des faits présumés en lien avec sa passion pour les casinos.

Plusieurs noms circulent pour le remplacer : celui de Hubert Védrine, chef de la diplomatie de 1997 à 2002. Ségolène Royal, ministre de l’Environnement. Elizabeth Guigou, ancienne ministre de la Justice.Michel Sapin, ministre des Finances
ou Jean-Marc Ayrault, le prédécesseur de Manuel Valls à Matignon.

Après le départ de Christiane Taubira, c’est un autre poids lourd du gouvernement qu’il faut remplacer. Réponse peut-être avant le discours de François Hollande à la télévision à 19h00.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie : une centaine d'échoppes jugées "illégales" rasées par Moscou