DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Primaires américaines : Jeb Bush évite l'effondrement et devra confirmer en Caroline du Sud

Déception et soulagement hier soir au quartier général de Jeb Bush. Le candidat de l’establishment républicain évite l’effondrement. Mais l’ancien

Vous lisez:

Primaires américaines : Jeb Bush évite l'effondrement et devra confirmer en Caroline du Sud

Taille du texte Aa Aa

Déception et soulagement hier soir au quartier général de Jeb Bush. Le candidat de l’establishment républicain évite l’effondrement. Mais l’ancien gouverneur de Floride a été incapable de se positionner comme le leader des forces anti-Trump. Pas question pour autant de baisser les bras. Il fustige ses adversaires dans les deux camps : “Voulez-vous quelqu’un comme Hillary Clinton ou Donald Trump qui poursuivent leurs ambitions personnelles au détriment de servir le pays et ceux qui ont vraiment besoin d’aide ? Voulez-vous de quelqu’un qui organise sa vie en divisant les citoyens ? Voulez-vous de quelqu’un qui a suggéré que les républicains et ceux qui sont en désaccord avec eux sont les ennemis ?”

Jeb Bush a passé la semaine à répondre que le New Hampshire n‘était pas une question de vie ou de mort.
Avec sa quatrième place, il reste bien vivant. Jeb Bush n’obtient que 11% des suffrages. Un résultat mitigé qui lui permet néanmoins de rester dans la course. Mais s’il ne confirme pas en Caroline du Sud, les appels à son abandon risquent de se multiplier. “Il vit un moment très difficile et il ne montre pas la passion qu’il faut pour gagner explique Jon-Christopher Bua, analyste politique à l’Université de Georgetown. Il n’est pas comme son frère ou son père, c’est comme s’il ne mettait pas de cœur à ce qu’il fait.”

Jeb Bush a beaucoup investi financièrement dans le New Hampshire pour se lancer dans la course à la Maison Blanche souligne Stefan Grobe, le corresponsant d’euronews aux Etats-Unis. Mais en dépit de tout son argent, le résultat n’est pas à la hauteur. Il pourrait maintenant faire face à la pression des chefs de parti et les donateurs pour mettre fin à sa campagne.