DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'offensive du Prince Ali de Jordanie


Sport

L'offensive du Prince Ali de Jordanie

Le Prince Ali de Jordanie, l’un des cinq candidats à la présidence de la FIFA, passe à l’attaque.

Battu par Sepp Blatter en mai dernier et une nouvelle fois prétendant à sa succession, il se pose en garant de l‘éthique et des réformes.

Et il n’hésite pas à dénoncer les méthodes de représailles utilisées au sein de l’instance depuis, à ses yeux, bien trop longtemps.

“Laissez-moi vous dire ce qui arrive quand vous ne vous conformez pas aux désirs des dirigeants de la FIFA. Les projets de développement que vous défendez calent mystérieusement, les tournois que vous devez accueillir vous sont retirés, vos équipes nationales bénéficient de tirages au sort moins favorables et même les arbitres vous sont soudain hostiles. Voilà autant de façons concrètes de punir les associations-membres qui ne sont pas assez loyales.”

Le Prince Ali s’en prend aussi aux deux favoris du scrutin du 26 février qu’il accuse de faire pression sur les Confédérations qui vont voter.

Ses cibles : Gianni Infantino qui est soutenu par l’Europe et l’Amérique latine, et le Cheikh Salman qui a derrière lui l’Asie et l’Afrique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Les Norvégiens à qui perd gagne