DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : reddition des derniers occupants d'un parc naturel fédéral


Etats-Unis

USA : reddition des derniers occupants d'un parc naturel fédéral

David Fry était le dernier occupants du parc Malheur (Oregon) à refuser de se rendre à la police. Il a fini par céder ce jeudi, peu de temps après ses compagnons de lutte.

L’occupation de ce parc aura duré près d’un mois et demi.

>> “Des hommes armés occupent un bâtiment fédéral dans l’Oregon”, reportage d’Euronews en date du 3 janvier 2016, à voir ici

Les activistes, armés, avaient pris le contrôle du site, en campant dans le refuge. Au début, ils étaient plus d’une centaine.
Ils réclamaient que le gouvernement rende les terres fédérales “au peuple” et dénonçaient des conditions de plus en plus dures imposées par Washington aux éleveurs de la région.

Fin janvier, un des activistes a été tué et plusieurs autres arrêtés lors d’une intervention policière sur une autoroute.

Mercredi, le FBI avait bouclé la zone et sommé les 4 derniers manifestants de se rendre. Ce qu’ils ont donc fait ce jeudi.

Une fois que le refuge a été totalement sécurisé, explique Gergory T. Bretzing, un des responsables du FBI, nos équipes du FBI ont pu se rendre sur place. Elles vont désormais fouiller les lieux et recueillir les documents relatifs à ce que les occupants ont pu faire.
Et d’ajouter que le parc naturel fédéral de Malheur resterait fermé pendant encore plusieurs semaines.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mexique : une mutinerie dans une prison fait près de 50 morts