DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hongrie : le corps enseignant remonté contre Orban


Hongrie

Hongrie : le corps enseignant remonté contre Orban

La pluie n’a pas entamé leur mécontentement.
Des milliers de Hongrois ont battu le pavé à Budapest ce samedi.
Ils ont dénoncé la mainmise de l’Etat sur l‘éducation, un secteur réformé en 2010, peu après l’arrivée au pouvoir de Viktor Orban. Avec cet événement qui s’inscrit dans un mouvement de protestation du corps enseignant amorcé il y a deux mois et demi, le Premier ministre fait face à l’un des plus grands rassemblements organisés durant son mandat.

“Les étudiants sont submergés. Ils doivent suivre entre 35 et 38 cours par semaine, sans compter le temps d‘étude à la maison… Donc en gros, ils consacrent plus de temps à leurs études que des adultes ne consacrent de temps à leur travail”, explique l’un des manifestants, Istvan Suszter.

Les enseignants reprochent notamment aux autorités de ne pas les avoir consulté au moment d’engager des réformes importantes dans l‘éducation.

Pour Kazmer Kovacs, étudiant, cette politique est “une honte”.
“Je ne veux pas participer de façon passive à ce système, je veux faire entendre ma voix, et je veux qu’ils répondent à mes revendications en tant qu‘étudiant”, ajoute-t-il.

Fustigeant l’incompétence et réclamant plus de liberté, les enseignants n’entendent pas relâcher la pression. Fin novembre, une lettre ouverte d’une prestigieuse école, dénonçant les réformes, a reçu le soutien de plus de 700 écoles et 30 000 enseignants.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une "nouvelle guerre froide" : c'est la vision que la Russie se fait de la situation politique mondiale aujourd'hui