DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Question débattue à Munich : comment faire respecter une trêve en Syrie ?

La Russie affirme son engagement à faire réussir la trêve prévue dans les prochains jours. Plusieurs dirigeants occidentaux en doutent.

Vous lisez:

Question débattue à Munich : comment faire respecter une trêve en Syrie ?

Taille du texte Aa Aa

La crise syrienne est un des sujets au cœur des discussions à la conférence sur la sécurité à Munich. Avec une question : comment parvenir à une réelle mise en œuvre d’une trêve ?
Cette cessation des hostilités doit théoriquement entrée en vigueur dans les prochains jours.
En toile de fond, il y a l’intervention militaire russe opérée en appui aux forces gouvernementales, ce qui fait l’objet de critiques.

En tout cas, la Russie, par la voie de son Premier ministre Dmitri Medvedev, a rappelé son engagement à faire réussir cette trêve.

La Russie ne poursuit aucun objectif secret en Syrie. Nous luttons contre des groupes armés dont certains membres viennent de Russie et nous nous employons à empêcher ces personnes de revenir en Russie pour commettre des attentats terroristes.Dmitri Medvedev, Premier ministre russe

Egalement présent à Munich, Manuel Valls, le chef du gouvernement français qui a appelé Moscou à arrêter de mener des frappes en Syrie qui touchent la population civile.

Pour retrouver la voie de la paix, de la discussion, les bombardements des populations civiles doivent cesser.Manuel Valls, Premier ministre français

Même tonalité dans l’intervention du chef de la diplomatie américaine, John Kerry.
Depuis plusieurs semaines, les Etats-Unis reprochent à la Russie de frapper aussi bien les groupes djihadistes que les rebelles modérés susceptibles d‘être des partenaires de négociations.
Ce que Moscou dément.