DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gravity: A l'aube du duel Hirscher - Kristoffersen à Chamonix


gravity

Gravity: A l'aube du duel Hirscher - Kristoffersen à Chamonix

Yalçın Ademoğlu, euronews: Bonjour et bienvenue dans ce onzième épisode de la saison de Gravity. Ce dimanche au Japon le skieur Allemand Felix Neureuther a signé sa première victoire de l’hiver. Quand a la descente féminine de Crans-Montana, elle a finalement été annulée en raison de fortes chutes de neige. On commence avec le résumé du slalom de Naeba.

OVER THE LINE

A 31 ans, l’allemand Felix Neureuther prouve qu’il compte toujours parmi les skieurs les plus techniques de la planète. Dans la brume japonaise de Yuzawa Naeba, il signe la 12ème victoire de sa carrière. Un succès qui le propulse à la troisième place du classement de la spécialité derrière le duo Hirscher – Kristoffersen.

Le Suédois Andre Myhrer passe tout près de l’or. Mais le vainqueur de la coupe du monde de slalom 2012 échoue à seulement 0“05 et doit se contenter de l’argent. Il monte pour la 21ème fois sur un podium, presque toujours en slalom.

L’Autrichien Marco Schwarz termine à 0“24 et décroche le bronze, moins de deux mois après avoir fêté sa première médaille, obtenue fin décembre à Madonna di Campiglio.

Le favori Henrik Kristoffersen n’est que 7ème à l’issue de l‘épreuve. Mais les quelques points grappillés assurent au Norvégien de 21 ans le petit globe de la spécialité, le premier de sa jeune carrière. Il compte mathématiquement assez d’avance sur Marcel Hirscher (216), alors qu’il ne reste deux slaloms.

L’autrichien sort de la piste dès la 1ère manche, et rentre bredouille du Japon. Le leader du classement général de la coupe du monde est plus que jamais menacé par le jeune Kristoffersen: moins de 100 points les séparent, au 2/3 de la saison. Le rendez-vous est donné entre les deux hommes vendredi prochain, à Chamonix.

ANALYSE THIS

Retour justement en Europe et surtout un retour dans la vallée de Chamonix après quatre ans d’absence. Les skieurs vont y disputer un combiné et une descente sur une piste mythique, la Verte des Houches, dont nous parle notre consultant Franck Piccard.

Franck Piccard: C’est un profil pas tout à fait comme les autres, puisqu’on part avec des courbes assez faciles, puis on arrive dans un immense cirque avec un saut – je m’en rappelle encore. C’est très, très prenant. Ensuite, vous avez une partie technique assez difficile avec des virages en dévers, des virages très fermés qui donnent sur des sauts là aussi exceptionnels, des sauts dans l’axe de la pente qui ne sont pas dangereux, mais qui sont très impressionnants. Et puis toute la fin du parcours est un plat très difficile à skier parce qu’il est à la fois en dévers et avec des petites remontées. Donc dans ces portions-là, on a de grandes différences de temps qui se font. C’est toute la magie des Houches qui est là.

AT THE SUMMIT

La descente féminine prévue ce dimanche à Crans-Montana a finalement été annulée en raison de trop fortes chutes de neige. La lutte pour la victoire entre Lindsey Vonn, Lara Gut et Viktoria Rebensburg se poursuivra donc à La Thuile, en Italie.

La descente devait avoir lieu samedi sur la piste suisse: Mais pas question pour les organisateurs de laisser les skieuses s‘élancer sur 1m de neige fraîche. L‘épreuve a été repoussée au lendemain en lieu et place du combiné, avant d‘être finalement annulée par la Fédération Internationale de Ski.

SKIING PAST

Revenons maintenant en 1987 pour parler des championnats du monde organisés cette année-là à Crans-Montana. A domicile, les Suisses surclassent la concurrence en raflant 8 titres sur 10 !

Symboles de cette domination presque sans partage, Pirmin Zurbriggen, qui s’offre deux médailles d’or et deux médailles d’argent, Maria Walliser, qui triomphe en descente et en super-G, et Erika Hess, qui gagne le slalom et le combiné. La championne d’Engelberg avait déjà fait mieux à Schladming cinq ans plus tôt en remportant en plus le géant pour un retentissant triplé. En 1987, alors qu’elle n’a que 25 ans, Erika Hess décide de mettre un terme à sa carrière après 31 victoires en Coupe du monde, mais sans le moindre titre olympique à son palmarès.

IT’S SNOWTIME

Rendez-vous dimanche prochain pour un numéro de Gravity tourné dans la vallée de Chamonix. En attendant, on se quitte avec des images impressionnantes des concours de vol à skis de Vikersund : it’s snowtime !

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

gravity

Gravity : les Suisses à la fête