DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cisjordanie: de nombreux blessés dans des heurts entre armée israëlienne et jeunes palestiniens.


Israël

Cisjordanie: de nombreux blessés dans des heurts entre armée israëlienne et jeunes palestiniens.

C’est à l’aube lundi matin que l’armée israëlienne a pénétré le camp de réfugiés de Al Amari en Cisjordanie.
Situé à côté de Ramallah, le camp compterait près de 10000 habitants.
Très vite la tension monte.
Des centaines de jeunes palestiniens affrontent à coup de pierres les soldats israëliens.
Tsahal répond alors avec des tirs à balles réelles et en caoutchouc.
Bilan: 28 blessés dont 1 touché à la tête selon le ministère palestinien de la santé.
Au même moment, autre incursion de l’armée israëlienne dans le camp de réfugiés de Qalandia. Situé entre Ramallah et Jérusalem.
L’objectif: Jamal Abou Lil, un responsable du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas,président de l’autorité palestinienne.
Arrêté, il est accusé d’avoir commandité et financé des attaques à l’armes à feu en Israël.

Regain de tension

Côté gouvernement israëlien, aucune confirmation pour l’instant des raisons de ces opérations militaires. Mais selon l’AFP qui cite des sources au sein des services de sécurité palestinien, il s’agissait bien dans les deux cas d’arrêter des cadres du Fatah.
Hier, une palestinienne a été grièvement blessée. Selon les autorités israëliennes, elle aurait tenté d’attaquer des soldats.
A Jenine, dimanche, deux jeunes palestiniens étaient enterrés, eux aussi touchés par des tirs des forces armées israëliennes. Selon Tsahal, ils étaient en train de s’en prendre à des militaires.
Depuis le 1er octobre selon l’AFP, 172 palestiniens et 26 israëliens ont été tués.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Lesbos ouvre un cimetière pour les réfugiés noyés