DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya : les zèbres de Grevy recensés pour être mieux protégés


science

Kenya : les zèbres de Grevy recensés pour être mieux protégés

En partenariat avec

Comment différencier un zèbre d’un autre ? En observant leurs rayures à l’aide d’un logiciel spécifique qui peut identifier leur codes barre naturels. Cela a permis à de mener à bien le tout premier recensement dans la savane du Nord du Kenya des zèbres de Grevy, l’espèce de zèbre la plus menacée d’extinction.

Leur nombre a été divisé par six en trente ans.

“Il y a très peu de zèbres de Grevy. Du coup, à chaque individu qui est tué pour sa viande, ou pour le braconnage – par exemple pour leurs peaux, ce qui arrive assez rarement aujourd’hui – et bien cela a un impact important sur la population des zèbres de Grevy”? EXPLIQUE Sheila Funnell de l’association protectrice de l’espèce.

D’après l’association de défense des zèbres de Grevy, c’est la première fois que la science fait appel aux citoyens pour recenser l’espèce.

Cinquante véhicules transportant des équipes de chercheurs, de défenseurs de l’environnement et de bénévoles ont pris en photo tous les zèbres de Grevy qu’ils voyaient avec des caméras équipées de GPS.

Pour analyser les résultats et estimer la population de zèbres dans tout le pays, le recensement va utiliser un nouveau logiciel appelé “Hot Spotter” conçu par l’université de Princeton aux Etats-Unis.
Daniel Rubenstein Professor of Zoology, Princeton University.

“Il cherche les parties du corps ou les rayures sont courbes et se croisent. Ils enregistrent les données qu’ils appellent ‘hotspots’. Ils comparent tous les ‘hotpsots’ de la photo, avec ceux de toutes les photos archivées. Quand cela correspond vraiment, on a un score élevé, et on sait alors qu’il s’agit du même individu”, explique Daniel Rubenstein, de l’université de Princeton.

Hot Spotter analyse actuellement toutes les données collectées. Le résultat final du recensement est attendu fin mars.

L’association travaille aussi avec une quinzaine de communautés locales. Ils y ont recruté des guetteurs de zèbres, ce qui leur permet aussi de toucher de petits revenus.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

El Niño : vague de sécheresse mondiale