DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pape demande pardon aux indigènes

Un pape François accueilli comme une star du rock. Pour son troisième jour de visite, il a pris la direction du Chiapas. Un des états les plus

Vous lisez:

Le pape demande pardon aux indigènes

Taille du texte Aa Aa

Un pape François accueilli comme une star du rock.
Pour son troisième jour de visite, il a pris la direction du Chiapas. Un des états les plus pauvres du Mexique, enserré par de hautes montagnes et connu pour sa rebellion zapatiste au tournant du 21e siècle. C’est à San Cristobal de las Casas, 2200 mètres d’altitude, sous un soleil de plomb que se tient le discours.


Avec ce déplacement, le pape François voulait envoyer un message fort. Celui d’une église qui se veut respectueuse des cultures autochtones.
Il aurait même insisté personnellement pour que la bible et des textes lithurgiques soient lus dans les principales langues indigènes.

“Je suis désolé mes frères”

Entre culture et nature, il n’y a qu’un pas pour le pape. Il profite alors de cette visite pour revenir sur ce qui est devenu un des combats de son pontificat…la défense de l’environnement et le constat se veut alarmant.
“Nous ne pouvons plus rester silencieux face à l’une des plus grandes crises environnementales dans l’histoire du monde et de ce point de vue vous avez beaucoup à apprendre à l’humanité, juge l’ancien jésuite. Vous savez comment entretenir une relation harmonieuse avec la nature que vous respectez. Pourtant, trop souvent, de manière systématique et organisée, vous avez été incompris et exclus de la société. Je suis désolé mes frères”.

Des excuses dans un lieu emblématique. C’est ici, à San Cristobal de las Casas, il y a 500 ans que Bartolomé de las Casas, évêque catholique espagnol, fut le premier religieux à prendre officiellement la défense des indiens. Ce qui débouchera, des années plus tard, sur la controverse de Valladolid. Un héritage aujourd’hui pleinement revendiqué par le pape François.