DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Préparation du démantèlement de la « jungle » de Calais


Le bureau de Bruxelles

Préparation du démantèlement de la « jungle » de Calais

Selon les estimations près de 4 000 personnes vivent dans « la jungle » de Calais , le nom donné à ce camp de réfugiés. Mais une partie de ce bidonville va bientôt être démantelée. Pour Georgia Fayet, chargée de mission pour l’accueil des populations migrantes à Calais, « l’idée est de pouvoir avoir un camp organisé, contrôlé par une association qui gère tous les services nécessaires ».
Les migrants se voient proposer deux options. Ils peuvent décider d‘être relocalisés ailleurs en France et déposer une demande d’asile. Ou alors ils acceptent d‘être relogés sur place dans des containers . Il reste 450 lits sur un total de 1 500. Mais cette solution est souvent rejetée par les réfugiés car il faut donner ses empreintes palmaires.
81 personnes ont accepté de quitter la jungle cette semaine pour rejoindre un centre d’accueil loin de Calais. Mais d’autres préfèrent rester pour tenter de rejoindre le Royaume.Uni.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Dernière ligne droite pour éviter un Brexit