DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Primaires américaines : les outisders ont-ils de réelles chances ?


monde

Primaires américaines : les outisders ont-ils de réelles chances ?

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Après les surprises des premières primaires, la prochaine étape de la course à la Maison Blanche se déroule ce samedi dans le Nevada et en Caroline du Sud. Cette année, les outsiders semblent avoir le vent en poupe, avec les succès de Donald Trump et Bernie Sanders. Beaucoup pensent qu’ils peuvent remporter l’investiture.

Mais “pas si vite !”, avertit le fondateur du Cook Political Report.

“Donald Trump et Bernie Sanders ont très très peu de chances d’obtenir l’investiture de leur camp respectif, pour des raisons différentes. Dans le cas de Trump, vous savez, il tourne autour de 35 % des intentions de vote, ce qui signifie que 65 % des Républicains ne sont pas pour lui”, souligne Charles Cook.

Chez les Démocrates, Bernie Sanders va rassembler beaucoup de monde lors des caucus qui d’habitude mobilisent peu. Mais ça ne suffit pas pour gagner.

“Hillary Clinton a toutes sortes de problèmes. Elle a des problèmes avec la justice. Elle aura des difficultés pour être élue présidente. Mais elle ne va pas perdre l’investiture démocrate face à Bernie Sanders. Sa base est trop étroite. Ce sont juste les jeunes et l’extrême-gauche. Et à moins qu’il ne fasse une percée au sein de l‘électorat afro-américain et hispanique – et rien ne semble l’indiquer pour l’instant – il ne va pas remporter l’investiture”, assure Charles Cook.

Hillary Clinton a dix points d’avance sur Bernie Sanders dans les derniers sondages. Côté démocrate, Donald Trump a plus de vingt points d’avance sur le sénateur du Texas Ted Cruz. Mais les enquêtes d’opinion le donne perdant aux élections face à n’importe lequel des deux démocrates.

“Les scrutins de samedi sont une étape cruciale avant que le Super Tuesday le 1er mars. Et ça pourrait encore une mauvaise journée pour l’establishment des deux partis. Si les outsiders Donald Trump et Bernie Sanders l’emportent, attendez-vous à un combat acharné pendant le reste des primaires”, avertit notre correspondant à Washington Stefan Grobe.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentat d'Ankara : "Tout le monde a peur"