DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Autriche instaure un quota de demandeurs d'asile, la Commission condamne


Autriche

L'Autriche instaure un quota de demandeurs d'asile, la Commission condamne

L’Autriche a mis en place vendredi un système de quota de demandeurs d’asile. Elle en admettra désormais 80 par jour. C’est trois fois moins que la moyenne depuis le début de l’année. Elle laissera toutefois transiter chaque jour par son poste-frontière de Spielfeld, avec la Slovénie, 3 200 personnes souhaitant rejoindre un autre pays. Généralement, il s’agit de l’Allemagne.

Le gouvernement a justifié cette mesure par l’incapacité de l’Union européenne (UE) à s’entendre sur un mécanisme permanent de répartition des réfugiés, tel que proposé par l’Allemagne. “Si chaque pays prenait la décision de limiter le nombre de migrants en proportion de sa population, estime le chancelier autrichien Werner Faymann, nous pourrions répartir entre nous tous plus de deux millions de personnes. Pour nous, avec la meilleure des volontés, cela représente 37 500 réfugiés.” Pays de 8,5 millions d’habitants, l’Autriche a accueilli 90 000 demandeurs d’asile en 2015.

La Commission européenne condamne cette décision unilatérale de l’Autriche, qu’elle a qualifiée de “clairement incompatible” avec le droit européen. Mais les 28 ne parviennent pas à s’accorder. Ils doivent tenir début mars un nouveau sommet européen sur le sujet, avec la Turquie. Elle craint que les pays des Balkans, de la Macédoine à la Slovénie, ne s’alignent sur la position autrichienne, en fermant à leur tour leurs frontières. Avec alors un risque d’engorgement en Grèce.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Libye: un dirigeant du groupe Etat islamique sans doute tué par l'aviation américaine