DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Audrey Tcheuméo s'impose à Düsseldorf

Le public allemand aura dû attendre le troisième et dernier jour du Grand Prix de Düsseldorf pour voir l’un de ses judokas se parer d’or. L’heureux

Vous lisez:

Audrey Tcheuméo s'impose à Düsseldorf

Taille du texte Aa Aa

Le public allemand aura dû attendre le troisième et dernier jour du Grand Prix de Düsseldorf pour voir l’un de ses judokas se parer d’or.

L’heureux élu est Dimitri Peters qui est davantage habitué aux médailles de bronze : il en a gagné aux championnats d’Europe, aux championnats du monde et aux Jeux olympiques !

Ce dimanche, il remporte tous ses combats chez les moins de 100 kilos par ippon, y compris sa finale face au Cubain José Armenteros grâce à une clé de bras.

Iakiv Khammo n’a que 21 ans, mais il est déjà classé dans le Top 10 planétaire chez les lourds.

A Düsseldorf, le jeune ukrainien se défait de deux “clients” pour s’adjuger son deuxième Grand Prix en carrière.

D’abord le Sud-Coréen Sung-min Kim en demi-finale, puis l’Egyptien Islam El Shehaby avec un spectaculaire o-soto-gari pour ippon.

La Française Audrey Tcheuméo se rassure après sa défaite dès son entrée en lice à Paris-Bercy au début du mois.

L’ancienne championne du monde et double championne d’Europe s’impose dans la catégorie des moins de 78 kilos au terme d’une finale “royale”.

La numéro 2 mondiale y bat la numéro 3 mondiale, Luise Malzahn, au jeu des pénalités.

L’Allemande se console avec un record : c’est sa seizième médaille dans un tournoi labellisé Grand Prix.

Chez les plus de 78 kilos, Maria Suelen Altheman sera l’une des femmes à battre cet été à Rio de Janeiro.

La Brésilienne, qui fut sacrée vice-championne du monde chez elle en 2013, monte en puissance à l’approche des Jeux.

Pour preuve, sa finale du jour contre la Chinoise Song Yu qu’elle surclasse en moins d’une minute.

Les Coréennes Minjeong Kim et Jiyoun Kim complètent un podium au pied duquel échoue la Française Lucie Louette Kanning.

La surprise du jour, c’est le parcours impeccable du Suédois Marcus Nyman dans la catégorie des moins de 90 kilos.

Il se paie le luxe d‘écarter en quart de finale le Grec Ilias Iliadis, qui fut champion olympique et trois fois champion du monde.

Il bat ensuite ni plus, ni moins que le champion du monde en titre, le Coréen Dong-han Gwak.

Pour conclure en beauté et remporter ce tournoi pour la deuxième fois après 2011, il domine le prometteur Hongrois Krisztian Toth.

On termine comme à chaque fois avec l’image du jour qui concerne Luise Malzahn, tombeuse de Natalie Powell lors de sa demi-finale puis assaillie de demandes d’autographes dès sa sortie du tatami.