DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Asha, le bébé hospitalisé en Australie, sera expulsé


Australie

Asha, le bébé hospitalisé en Australie, sera expulsé

Son nom signifie “espoir” en népalais, mais pour Asha, ce sera bientôt le retour à la case départ. Cette petite fille d’un an avait été admise dans un hôpital australien, fin janvier, après avoir été brûlée à l’eau bouillante lorsqu’elle vivait avec ses parents dans un camp de migrants sur l‘île de Nauru. Malgré la pression des manifestants, elle et sa famille seront prochainement renvoyés sur la petite île. Le ministre australien de l’Immigration, Peter Dutton, s’en explique :

“ Cette famille sera traitée de la même manière que la suivante. Et c’est ce qui doit se passer, car nous n’allons pas permettre à des passeurs de laisser croire que si vous obtenez une assistance dans un hôpital australien, cela peut être un moyen de devenir un citoyen australien. “

Les médecins d’Asha à l’hôpital de Brisbane avaient d’abord refusé de laisser sortir l’enfant si elle devait être expulsée. Les autorités ont donc accepté de placer la famille dans un logement, mais ce sera du temporaire. L’Australie s’en tient à une politique d’immigration très stricte et renvoie systématiquement les boat people dans des îles voisines où elle gère des camps à distance.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Opération "Car Wash" : les mailles du filet se resserrent autour de Dilma Rousseff