DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise des migrants : la frontière gréco-macédonienne sous haute tension

Ils forcent le passage pour poursuivre leur route vers l’Europe de l’ouest… Au poste-frontière d’Idomeni entre la Grèce et l’ex-République yougoslave

Vous lisez:

Crise des migrants : la frontière gréco-macédonienne sous haute tension

Taille du texte Aa Aa

Ils forcent le passage pour poursuivre leur route vers l’Europe de l’ouest… Au poste-frontière d’Idomeni entre la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine, la situation devient intenable. Près de 5000 migrants et réfugiés s’y trouvaient ce lundi. Parmi eux, 600 Afghans qui ne sont plus autorisés à passer côté macédonien. La Macédoine a durci les contrôles et laisse désormais seulement entrer les Syriens et les Irakiens. Pour les Afghans, une calamité :

“ Nous traverserons la frontière ou nous mourrons ici, assène un homme. Nous n’avons aucune raison de retourner en Afghanistan, aucun d’entre nous, et moi encore moins parce que je suis une cible pour les talibans. “

“ Nous allons rester ici, dit un autre. Nous n’irons pas dans un camp, quitte à manquer de nourriture. Nous ne voulons pas. “

La Grèce, mise à rude épreuve par la crise migratoire, craint d‘être submergée. Car si les voisins durcissent les conditions de passage, l’afflux de migrants qui accostent sur les îles grecques est toujours aussi dense. Une réunion des ministres de l’Intérieur des pays de la route balkanique doit avoir lieu mercredi à Vienne.

Avec AFP