DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pologne : Lech Walesa de nouveau accusé de collaboration


Pologne

Pologne : Lech Walesa de nouveau accusé de collaboration

Ce sont des documents censés prouver que Lech Walesa a collaboré avec la police secrète de la Pologne communiste. Ils ont été rendus publics ce lundi par l’Institut de la mémoire nationale. D’après cet organisme, l’ancien Président et prix Nobel de la Paix aurait été un agent de la police politique entre 1970 et 1976, sous le pseudonyme de Bolek.

“ Jusqu’ici, j’avais connaissance de huit documents du collaborateur Bolek, Lech Walesa, dit l’ historien Sławomir Cenckiewicz, auteur d’un livre sur cette affaire. Maintenant, j’en a vu des dizaines ou même plus, je n’ai pas compté. Mais il y a là un document de référence en ce qui concerne la collaboration des agents secrets. “

Si les partisans de Lech Walesa dénoncent une opération des conservateurs au pouvoir pour salir l’image de leur héros, Walesa lui-même admet avoir signé des documents, mais seulement pour mieux tromper les services secrets.

“ J’ai apparemment signé des choses avec lesquelles j’ai des difficultés aujourd’hui, et je dois m’expliquer, a-t-il déclaré lors d’un déplacement à Miami. J‘étais de bonne foi quand je les ai signés, alors laissons l’histoire décider. “

Les documents rendus publics proviendraient des archives de l’ancien ministre de l’Intérieur communiste. Leader du syndicat Solidarnosc, Lech Walesa fut le premier président de la Pologne démocratique, mais sa présumée collaboration fait débat depuis longtemps. La justice l’avait blanchi en l’an 2000.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

David Cameron défend le maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE