DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Brexit fait peur, la réalité virtuelle aussi

Le terme “ Brexit “ a fait son apparition dans les médias britanniques début 2012. Le 1er janvier, cette année-là, le Guardian signalait un nouveau

Vous lisez:

Le Brexit fait peur, la réalité virtuelle aussi

Taille du texte Aa Aa

Le terme “ Brexit “ a fait son apparition dans les médias britanniques début 2012. Le 1er janvier, cette année-là, le Guardian signalait un nouveau mot venu de Bruxelles.

Puis en janvier 2013, le premier ministre David Cameron, dans un discours sur l’Europe, déclarait que la participation de la Grande-Bretagne à l’Union européenne devrait être renégociée et suivie par un référendum sur le maintien ou non du pays dans l’Union.

C’est là que le terme “ Brexit “ a vraiment pris son envol. En fait, c’est le Royaume-Uni qui prendrait la sortie, mais “ UKexit “ sonnait faux.

A l‘époque, le terme “ Grexit “ dont il s‘était inspiré, lui faisait de l’ombre. Mais quatre ans plus tard, le risque de voir la Grèce quitter la zone euro semble plus faible que celui de voir la Grande-Bretagne quitter l’Union européenne. C’est le thème de cette édition.

Notre rubrique consacrée aux technologies de l’information s’intéresse quant à elle à un cliché bien étrange pris lors du Mobile World Congress à Barcelone.

Quand Mark Zuckerberg a posté cette photo sur son mur, il voulait amuser la galerie. Mais au lieu de cela, il a donné à partager une vision du futur où nous serions tous connectés à la réalité virtuelle. Vous avez dit Matrix ?