DERNIERE MINUTE

Des migrants repoussés par des gaz lacrymogènes à la frontière gréco-macédonienne

Ils n’en pouvaient plus d’attendre. Ces migrants ont forcé la clôture de sécurité, et c’est une nouvelle illustration violente de la crise des

Vous lisez:

Des migrants repoussés par des gaz lacrymogènes à la frontière gréco-macédonienne

Taille du texte Aa Aa

Ils n’en pouvaient plus d’attendre. Ces migrants ont forcé la clôture de sécurité, et c’est une nouvelle illustration violente de la crise des migrants, cette fois en Macédoine, qui s’en est suivie.

Pour sortir de Grèce et passer en Macédoine, ce groupe de 300 Syriens et Irakiens en est venu aux mains avec la police, et s’est fait arroser de gaz lacrymogènes. Les forces de l’ordre, cibles de jets de pierre, ont dispersé la foule par la force et dans le chaos.

De nombreux enfants ont du être soignés par Médecins du Monde, présent sur place, après avoir inhalé de fortes doses de gaz.

La situation reste très tendue au poste-frontière grec d’Idoméni. Au moins 7.000 migrants y sont bloqués depuis les fermetures de frontières et restrictions imposées la semaine dernière par plusieurs pays des Balkans, dont la Macédoine.