DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le procès d'un ex-infirmier d'Auschwitz ajourné au 14 mars pour raisons de santé


monde

Le procès d'un ex-infirmier d'Auschwitz ajourné au 14 mars pour raisons de santé

Une chaise vide au tribunal de Neubrandenbourg. Le procès d’un ancien infirmier d’Auschwitz a été ajourné lundi pour raisons de santé. Hubert Zafke, 95 ans “intransportable” et dans “l’incapacité d‘être jugé” a estimé le médecin qui l’a examiné. Ce dossier fait partie d’une douzaine de procédures tardives engagées par la justice allemande. Après des décennies d’un bilan judiciaire décrié, elle entend juger “jusqu’au dernier” les criminels nazis, pour se rattrapper insinue son avocat Peter-Michael Diestel : “Je considère extrêmement pénible que la justice allemande n’ait pas ou seulement de manière lacunaire travaillé sur l’Holocauste et que l’on cherche à masquer une action gênante avec ce genre de procès”.

Hubert Zafke, 95 ans doit répondre de “complicité” dans l’extermination d’au moins 3.681 Juifs gazés dès leur arrivée dans le camp emblématique de la Shoah, entre le 15 août et 14 septembre 1944.
Sur la période visée par l’accusation, 14 convois de déportés sont arrivés à Auschwitz . Dans l’un d’eux se trouvaient Anne Franck et sa famille.

Le procès doit reprendre le 14 mars si une nouvelle expertise médicale le permet.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Iran : forte poussée des réformateurs au Parlement