DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Calais: le démantèlement de la jungle se poursuit


France

Calais: le démantèlement de la jungle se poursuit

Persuader les migrants de quitter la jungle de Calais, un échange qui s’apparente souvent à un dialogue de sourd et qui peut se terminer en face à face tendu avec les forces de l’ordre.

Le démantèlement de la partie sud du camp se poursuit, 15 000 mètres carrés de la zone ont d’ores et déjà été évacués, les abris enlevés par les bulldozers. Les migrants ne comprennent pas pourquoi, après un périple de plusieurs milliers de kilomètres, on les oblige à quitter leur nouvel habitat.

Les associations opposées à cette évacuation estiment que l’opération a été décidée sans proposer de solutions alternatives suffisantes. Elles soulignent aussi que le nombre de migrants concernés par l‘évacuation, de l’ordre d’un millier selon l’Etat, est en réalité plus de trois fois plus élevé.

Trois options sont offertes aux candidats à l’exil : accepter l’une des places chauffées dans le campement en dur du Centre d’accueil provisoire (CAP) au sein de la “jungle”, rejoindre l’une des tentes bleues de la Sécurité civile près du centre d’accueil de jour Jules-Ferry, ou alors réserver une place dans l’un des départs du jour en bus vers l’un des 102 Centre d’accueil et d’orientation (CAO) en France, où ils seront fortement incités à effectuer une demande d’asile.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Populisme, conservatisme et religion, les trois ingrédients de la marque Ted Cruz