DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Destruction de Tombouctou : un jihadiste face à la justice internationale


Mali

Destruction de Tombouctou : un jihadiste face à la justice internationale

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La destruction de Tombouctou ne restera sans doute pas impunie. En 2012, le groupe jihadiste malien Ansar Dine ravageait quatorze mausolées de saints musulmans, au nom de la lutte contre “l’idolâtrie”. La justice internationale espère poursuivre l’un des auteurs de ce crime.

S’il y a assez de preuves, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, un chef jihadiste, sera jugé à La Haye pour crimes de guerre contre des mausolées protégés par l’Unesco.

“Les accusations contre Ahmad Al-Mahdi Al-Faqi concernent les crimes les plus graves, a déclaré Fatou Bensouda, la procureure de la CPI. Ce sont la destruction de monuments historiques irremplaçables, l’attaque sans pitié contre la dignité et l’identité d’une population toute entière, contre sa religion et ses racines historiques.”

L’Unesco a depuis restauré les mausolées détruits. Mais la Coup pénale internationale espère que ce procès servira d’exemple, les attaques contre le patrimoine culturel sont constantes, les dernières en date, ce sont Alep et Palmyre, en Syrie.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Frontière gréco-macédonienne : la frustration continue de monter, aggravée par les conditions climatiques