DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hillary Clinton et Donald Trump grands favoris du "Super Tuesday"

Des primaires dans une dizaine d’Etats, deux favoris et une première image de ce que pourrait être le duel du 8 novembre prochain. Les Américains aux

Vous lisez:

Hillary Clinton et Donald Trump grands favoris du "Super Tuesday"

Taille du texte Aa Aa

Des primaires dans une dizaine d’Etats, deux favoris et une première image de ce que pourrait être le duel du 8 novembre prochain. Les Américains aux urnes pour un vote crucial dans la course à l’investiture démocrate et républicaine. Hillary Clinton et Donald Trump espèrent distancer définitivement leurs rivaux.

Pour l’ex-secrétaire d’Etat, l’enjeu est de regagner le statut de candidate démocrate incontournable qu’elle détenait avant l’ascension de Bernie Sanders. “Je suis contre l’intolérance et l’intimidation, et ce sectarisme, je l’entends beaucoup chez les candidats républicains. Ils semblent avoir complètement oublié les sujets importants et leur campagne est à présent basé sur les insultes.”

L’homme d’affaires Donald Trump entend faire un carton plein et anéantir les ambitions de ses quatre adversaires.
Ses nombreuses provocations ne semblent pas le desservir. Dans l’Ohio, le candidat républicain dirige une nouvelle fois ses attaques contre l’ex-première dame : “Hillary Clinton n’a pas la force ou l’endurance pour devenir présidente. Vous ne l’avez pas remarqué, elle va à une réunion et vous ne la voyez plus pendant cinq jours, puis elle va à une autre réunion et les questions-réponses avec le public sont préparées. Nous ne faisons pas cela.”

Le sénateur démocrate Bernie Sanders n’a battu Hillary Clinton que dans un seul Etat le New Hampsire. La carte électorale de ce mardi lui est peu favorable. Il compte néanmoins sur son fief du Vermont et sur le Massachusetts pour gagner des délégués.

Côté républicain, les sénateurs Marco Rubio et Ted Cruz sont les deux seuls qui apparaissent encore en mesure de s’imposer. Malgré des positionnements politiques très différents, ils partagent un même objectif: barrer la route à Donald Trump tant qu’il est encore temps.

Le neurochirurgien retraité Ben Carson est toujours dans la course mais plus personne ne semble véritablement lui prêter attention. Le gouverneur de l’Ohio John Kasich, sait qu’il va faire l’objet de pressions croissantes pour se retirer afin que toutes les forces “anti-Trump” se rassemblent autour de la candidature Rubio.

Un cinquième des délégués républicains et un quart des délégués démocrates seront attribués, mais le verdict ne sera pas final puisqu’une trentaine d’Etats se prononceront encore jusqu’en juin pour désigner les deux candidats à la présidentielle.

avec AFP et Reuters