DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Milan : Black Velvet


le mag

Milan : Black Velvet

En partenariat avec

Point final à une semaine des défilés milanais de prêt-à-porter féminin pour l’hiver prochain une semaine riche en couleurs et en propositions, Giorgio Armani a présenté une collection sophistiquée: Loin de l’or qui a rayonné sur la plupart des podiums, il se concentre sur le noir et sur le velours.
Le couturier rejoue ainsi avec son tissu de prédilection. Une matière tactile et dense aux reflets changeants, qu’il travaille de différentes manières, en l’associant aussi à d’autres matières.

Missoni

Une collection poésie urbaine chez Missoni. Des couleurs kaléidoscopiques ce qui est bien la moindre des choses chez Missoni et de la maille en tous sens et en toutes longueurs, là aussi marque de fabrique de la maison italienne.
On a même vu des rayures verticales additionnées aux traditionnelles zig zag sur des leggings, des pardessus et des tuniques.

Marni

Des noeuds et rubans virevoltants chez Marni, où Consuelo Castiglioni a proposé une collection graphique et épurée avec des “princesses“contemporaines. Ici, en effet, les volumineuses manches bouffantes sculptent le bas du bras, et non les épaules, et sont toutes amovibles, retenues par de gros boutons ronds et plats ou par des rubans.

Dolce & Gabbana

Parées de robes étincelantes ou d’ensembles plus minimalistes, les femmes ont aussi été transformées en princesses, décidément, lors de la présentation de Dolce & Gabbana.

Un conte de fée où tout scintille. La lueur des candélabres, qui illuminent la salle de bal, resplendit sur parures strassées et vêtements chatoyants. Côté Cendrillon, les robes sont plus simples, en flanelle de laine noire.

Le prince charmant est naturellement lui aussi de la partie avec manteaux queue de pie, vestes de Hussard aux brandebourgs dorés et pantalons à galon rouge. Ici et là, des motifs brodés ou imprimés rappellent le monde enchanté des fables, tels que souris, chats, oiseaux, lustres, bougies et autres clés dorées. La plupart des tenues sont associées à une collerette amovible en dentelles et perles, tandis qu’un ruban recouvert de pierres précieuses, noué sur la tête, joue les diadèmes.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Arco Madrid : la grande foire de l'art contemporain