DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MWC Barcelone : un tour avec la voiture connectées

Vous lisez:

MWC Barcelone : un tour avec la voiture connectées

Taille du texte Aa Aa

L’interconnectivité est en train d’exploser et les voitures n‘échappent pas à la règle. C’est bien ce que l’on a pu voir sur le MWC, le grand salon

L’interconnectivité est en train d’exploser et les voitures n‘échappent pas à la règle. C’est bien ce que l’on a pu voir sur le MWC, le grand salon du téléphone portable qui vient de se tenir à Barcelone.

Ainsi Volvo qui a présenté une voiture et un système où la clé devient optionnelle.

Martin Rosenqvist, directeur Volvo New Car : “Nous avons un système bluetooth dans la voiture qui est connecté avec le téléphone. Ainsi vous êtes sûr que quand vous vous approchez de votre voiture, elle va vous reconnaître et elle vous laissera entrer. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir une clé si vous n’en voulez pas. On n’arrêtera pas de faire des clés, mais c’est un service optionnel que vous pourrez avoir.”

Et on pense tout de suite aux loueurs et à toutes les capacités et les facilités ainsi offertes par ce système de clé virtuelle par le biais d’une application.

Martin Rosenqvist : “Vous pouvez envoyer une clé. Donc quand je suis à Barcelone, je peux par exemple envoyer une clé à ma femme qui se trouve à Göteborg afin qu’elle puisse utiliser la voiture. Et puis vous pouvez aussi recevoir une clé. Ici en voyageant à Barcelone je peux réserver une voiture avec l’application et je ne vais pas avoir à attendre chez le loueur pour recevoir une clé classique. Je vais vers la voiture et je peux entrer.”

Tout n’est pas encore au point notamment lors de la perte du téléphone ou d’une batterie déchargée, mais d’ici un an tout devrait être prêt.

Martin Rosenqvist : “Nous allons commencer avec de premiers essais ce printemps ensuite nous allons l’utiliser avec notre société de partage de véhicules. Nous avons des salariés qui viennent par avion de Gand en Belgique où nous avons une usine et ils auront accès à cette application pour pouvoir réserver une voiture quand il arrivent à l’aéroport.”

Sur le stand Harman on croit dur comme fer à la voiture autonome mais avant cela il faudrait passer par la case connexion. Et elle est bien là cette étape avec de plus en plus de véhicules connectés. D’ici 2022 98% des voitures devraient l‘être.

Christoph Reifenrath, Directeur sénior du Marketing :
“Nous chez Harman nous pensons que c’est la voiture du futur. Les voitures autonomes seront tout à fait communes dans deux ans. Avec ces véhicules autonomes, le trafic sera plus fluide, et donc plus sûr, plus silencieux, plus économe en essence. De nombreuses choses plaident pour les véhicules autonomes dans certaines conditions.”

Selon le site Automotive World, 2025 pourrait être l’année où les voitures entièrement automatiques commenceront à circuler sur les routes. D’ici là tout est question d’infrastructure.

Christoph Reifenrath : “Il y a de nombreuse nouvelles choses que le système doit faire pour permettre une conduite autonome. En premier lieu la connectivité, la voiture doit toujours être connectée au net, ensuite : la navigation. La navigation doit être beaucoup plus précise qu’avant. Et l’autre chose, qui aide aussi beaucoup, c’est que le système anticipe vos demandes afin de ne plus avoir à accomplir ces tâches. Ainsi, quand la voiture démarre le matin et sait déjà où vous allez il n’est pas nécessaire de rentrer à nouveau ces données dans le système.”

Les premiers signes sont déjà là. En Europe par exemple des lois vont imposer la connectivité dans les voitures produites après mars 2018. Elles seront ausis équipés d’un eCall, un système paneuropéen d’appel d’urgence automatique.