DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Donald Trump, tout en finesse...


Etats-Unis

Donald Trump, tout en finesse...

Donald Trump, souvent qualifié de populiste irresponsable et sans intégrité idéologique, candidat qui dérange le parti républicain a pourtant remporté 10 des 14 primaires avec son verbe incendiaire. Extraits.

“Quand le Mexique nous envoie ses gens, il n’envoie pas les meilleurs éléments. Il envoie ceux qui posent problème. Ils apportent avec eux la drogue. Ils apportent le crime. Ce sont des violeurs”. “Donald Trump appelle à l’arrêt total et complet de l’entrée des musulmans aux Etats-Unis jusqu‘à ce que les élus de notre pays comprennent quel enfer se profile”.

Donald Trump stigmatise les musulmans, mais aussi les immigrés illégaux et va jusqu‘à se moquer du Pape.

“Si un jour le Vatican était attaqué par l‘État Islamique – et chacun sait qu’aux yeux de l‘État Islamique, c’est le trophée ultime – je vous promets que le pape ne pourrait que prier que Donald Trump soit le président.”

Fervent défenseur du port d’armes et du deuxième amendement de la Constitution américaine, au lendemain des attentats de Paris, il déclarait :

“Alors ces animaux n’avaient qu’a marcher et tuer 130 personnes (…) si en face, les gens avaient été armés (…) l’histoire aurait été bien différente”.
Quant à la torture, il y est favorable.

“J’ai dit que j‘étais favorable à la simulation de noyade, mais je pense que nous pourrions aller encore beaucoup, beaucoup, beaucoup plus loin”.

Lors de ses meetings, Donald Trump encourage souvent ses supporters à huer les journalistes qu’il accuse de lui causer du tort.

“Je vais modifier nos lois sur la diffamation ainsi, quand le New York Times écrira un article négatif et honteux, nous pourrons le poursuivre en justice et gagner de l’argent plutôt que de n’avoir aucune chance de gagner parce qu’il est protégé”

Ses rivaux républicains n’ont pas échappé a ses coups bas. Le sénateur de Floride, Marco Rubio, notamment en a pris pour son grade.
“J’ai vu Rubio (…) vous auriez dû le voir dans les coulisses, on refaisait son maquillage à la truelle. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il essayait de cacher ses oreilles. Je ne dirai pas ça. Il essayait juste de dissimuler la sueur. Avez-vous déjà vu quelqu’un transpirer comme ça” ?

Donald Trump est millionnaire et se vante d’avoir aussi des millions de personnes derrière lui, “des jeunes, des vieux, des personnes diplômées, mais aussi des gens qui n’ont pas fait d‘étude”, et ces derniers, dit-il, il les adore.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Libérés, les deux journalistes turcs dénoncent un crime d'Etat