DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce réclame 480 millions à l'UE pour gérer la crise migratoire

Une manifestation dans le calme, pour crier leur désespoir. A la frontière entre la Grèce et la Macédoine plus de 7.000 migrants restent bloqués aux

Vous lisez:

La Grèce réclame 480 millions à l'UE pour gérer la crise migratoire

Taille du texte Aa Aa

Une manifestation dans le calme, pour crier leur désespoir. A la frontière entre la Grèce et la Macédoine plus de 7.000 migrants restent bloqués aux portes des Balkans.

Point of view

l'Autriche est la salle d'attente d'un moulin où on rentre d'un côté et on est stoppé de l'autre

Face à la cacophonie européenne, le président du Conseil européen Donald Tusk s’est rendu à Vienne, avant une tournée dans les pays balkaniques. En Autriche, il a pu mesurer la lassitude du gouvernement :

“Quand un demi-million de personnes arrivent en Autriche parce qu’elles croient qu’elles peuvent continuer vers l’Allemagne, alors l’Autriche est la salle d’attente d’un moulin où on rentre d’un côté et on est stoppé de l’autre, dit Werner Faymann, le chancelier autrichien. C’est pour cela que nous avons dit en février et maintenant en mars : cette politique doit cesser. Ce chaos désordonné doit cesser.”

L’UE devrait proposer aujourd’hui d’allouer une partie de son aide humanitaire réservée aux pays tiers, pour aider les pays submergés, comme la Grèce.

Athènes réclame une aide de 480 millions d’euros pour gérer les migrants.

“Nous faisons face à un problème qui dépasse les dirigeants d’un pays, qui dépasse la capacité d’un gouvernement et la faiblesse de l’Union toute entière, a déclaré Alexis Tsipras. L’Union européenne semble-t-il ne peut pas s’entendre sur des questions cruciales pour trouver des solutions efficaces et répartir équitablement la charge.”

L’urgence c’est aussi de stopper le flot de réfugiés qui embarquent depuis les côtes turques. Un sommet avec Ankara est prévu lundi à Bruxelles, pour tenter de résoudre la plus grave crise migratoire dans l’histoire de l’UE.